Samedi 17 septembre 2017, une avocate et deux journalistes ont réalisé un entretien

croisé sur leurs rapports à la justice.

 

Un hôpital, quel drôle de lieu pour trois acteurs d’une même chaîne d’information : Patricia Tourancheau, une journaliste qui parle des coulisses de la Police Judiciaire au travers du 36 quai des Orfèvres ; Véronique Sousset, une directrice d’établissement pénitentiaire devenue avocate qui expose une de ses affaires : défendre un couple qui a torturé à mort leur fillette ; Dominique Verdeilhan, un chroniqueur judiciaire qui livre le témoignage de magistrats brisés par les affaires.

 

Pendant une quarantaine de minutes, chaque écrivain complète son expérience par des anecdotes personnelles dans une salle remplie et attentive. « Quand on a mordu à l’hameçon, c’est difficile d’en repartir, c’est une matière très prenante », explique Dominique Verdeilhan. Les sujets variés allaient de la posture de François Molins, lors des attentats de 2015, aux coulisses du « musée des horreurs » du 36 quai des Orfèvres. Musée interne dévoilant la violence des personnes incriminées. S’en suivait le malaise des magistrats, des jurés populaires de cours d’assises, des journalistes face à l’agressivité des actes constituant les faits divers.

 

Comment ne pas évoquer Serge Gainsbourg ? Venu au 36 quai des Orfèvres pour signaler l’enlèvement de sa fille, il devient progressivement le bienfaiteur des enfants de la police, qu’il aide à arrêter le dealer de son ex-femme qui s’occupait, entre autres, d’emmener son fils à l’école. Puis vient une question sur le traitement des faits divers. En quoi l’affaire Grégory était plus médiatisé que les meurtres du Grêlé ? Ce meurtrier multirécidiviste n’a toujours pas été identifié depuis 1989. Selon les deux journalistes présents, un fait divers est lié à un contexte local, de victimes, de criminels, mais aussi des raisons médiatiques ou de calendrier.

 

Prochainement sur votre table de chevet :

Le 36 : histoires de poulets, d’indics et de tueurs en série de Patricia Tourancheau (Seuil).

Défense légitime de Véronique Sousset (Éditions du Rouergue)

Les Magistrats sur le divan de Dominique Verdeilhan (Éditions du Rocher).

 

Lennie Beauclair, Cheyenne Raydelet Bailly-Salin, Julian Cannelle, Damien Vacher