“Mon amour pour Besançon me pousse encore plus à venir faire une résidence et passer plus de temps ici.”

 

Né en Alaska en 1966, David Vann fait partie de ces auteurs américains qui, forts de leur notoriété en France, goûtent à de nouvelles expériences.  Régulièrement présent lors des 7 dernières années du salon “Les Mots Doubs”, David Vann nous a fait l’honneur cette année de présider la seconde édition du festival “le livre dans la boucles”.

Entre les groupies enragées et les journalistes déchaînés, portrait d’un homme ambitieux.

 

La ville de Besançon l’a séduite. Entre notre capitale bisontine et lui, le coup de foudre était inévitable. En effet, notre américain  affectionne  particulièrement les universités, les librairies sans oublier le festival du livre.  “Le livre dans la boucle” lui permet de créer un contact avec ses lecteurs mais également d’entretenir un lien avec ceux qui le voient comme un héros. De plus, il souligne avec élégance le travail de promotion et d’accompagnement des artistes que réalise la ville.

A ses yeux, la France est un endroit remarquable pour étudier et il aimerait s’y installer quelques temps  afin d’améliorer sa langue française.

 

L’apprentissage de la langue française n’est pas son seul projet ambitieux, son livre, Sukkwan Island, va prochainement être adapté au cinéma. Enthousiaste à l’idée de franchir une nouvelle étape dans son travail, David Vann a confié ce projet au jeune cinéaste Vladimir de Fontenay, réalisateur du long métrage “Mobile Homes” présenté au festival de Cannes 2017. Une nouvelle facette de Sukkwan Island pourrait  alors nous être présentée.

 

 

Lennie Beauclair, Cheyenne Raydelet Bailly-Salin, Julian Cannelle, Damien Vacher