Pour beaucoup, l’art est un milieu qui peut paraitre difficile d’accès. Mais Maurèen Poignognec, jeune illustratrice de 25 ans, se fait peu à peu sa place dans le monde des grands. Portrait d’une illustratrice qui sait s’illustrer.

« Je suis la petite chose qui sort de sa coquille. » C’est ainsi que se définit l’illustratrice Poignognec originaire des Yvelines. Sa passion pour le dessin et l’illustration remontent à son enfance. Après un parcours aux Beaux-Arts de Versailles, aux ateliers publics de Paris ainsi qu’aux arts décoratifs de Strasbourg, elle lance sa carrière professionnelle en 2014. Son univers est défini comme coloré, joyeux et poétique, où la jeune artiste emmène habilement son lectorat. Sa technique artistique pour les illustrations ? Un peu de gouache, d’imagination et quelques coups de pinceaux. Autour de sa passion pour les cochons, l’illustratrice de la série « Futékati » a pu développer son univers.

« Je ne prends pas la grosse tête. » Poignognec a gardé les pieds sur terre après avoir été nommée dans le top 10 des premiers jeunes premiers talents au Festival de la BD d’Angoulême en 2015. La jeune artiste a cette année gagné son deuxième prix, avec le Prix Jeunesse en collaboration avec Rolland Auda pour le livre « Lola et la machine à laver le temps ». La jeune femme s’est dite « touchée » de recevoir ce prix qui a été décerné par un jury exclusivement composé d’enfants.

Pour l’avenir, Maurèen Poignognec souhaite simplement continuer l’illustration et égayer encore de nombreuses années les yeux des enfants, jeunes ou non. En octobre prochain, la jeune femme sera à l’illustration pour le livre « Superfish », en collaboration avec l’auteure Oriane Lallemand.

Julie LANTOINE – Antonin CUSEY – Xueyu TENG – Marie BAILLOT