Derrière une pile de bandes dessinées, apparait la chevelure blonde de Théo Calméjane, dessinateur et auteur de sa première revue Jeu Décisif.

 

C’est sous le soleil bisontin qu’il se prête au jeu des questions-réponses, surpris et enjoué. Et on le comprend ! À seulement 30 ans, ce jeune auteur présente son premier écrit. Ce ne fut pas une mince affaire : tout a commencé il y a dix ans, aux Beaux-Arts d’Angoulême, seul établissement en France à enseigner le 9ème art, la Bande-Dessinée. Passionné, il y fonde l’association « La Machine » avec dix autres étudiants. « On avait créé une asso pour faire du Fanzine, de l’auto édition (…) On s’était mutualisé comme ça autour des machines pour imprimer nos livres. Ça nous a permis de faire nos premiers récits, nos premières histoires. ».

 

Cinq ans plus tard, son master en poche, il pose ses valises à Bruxelles. Les premières réponses des éditeurs arrivent elles-aussi : négatives. Mais cela ne suffit pas à décourager notre jeune écrivain, car aujourd’hui, il parle de ses expériences avec le sourire. L’échec est pour lui synonyme d’apprentissage de son nouveau train de vie.

Après tout ce chemin, le voilà sous le chapiteau des professionnels de la BD « Mine de Rien ». C’est en dédicaçant sa première parution que l’on peut lire dans son regard la fougue d’affronter l’avenir. On a hâte !

 

Jeu décisif, de Théo Calméjane aux éditions Glénat.

 

Charlène Champion, Arthur Michel, Nadège Fourneret, Chloé Marguerie