La Volga avant le Doubs

La roucoulette d’Amanda Kolczynski a laissé Stine Aagaard sans réaction ©Eric ChatelainRaphaëlle Tervel et Sandrine Delerce : un sourire qui en dit long ©Eric ChatelainTout en maîtrise, Alizée Frecon s’envole pour un lob millimétré ©Eric ChatelainMarine Dupuis décolle et c’est toute l’équipe qui prend de la hauteur au score ©Eric ChatelainAssurément Laurence Brame ne craint pas la solitude ©Eric ChatelainDu bout des doigts, Catherine Gabriel sortira ce « 7 mètres » ©Eric ChatelainQue du bonheur à partager ! ©Eric ChatelainDésignée meilleure joueuse du match, Zeljana Stojak est récompensée par le président de l’ESBF Didier Weber et Jean-Louis Fousseret. ©Eric Chatelain

Privée de gâteau européen depuis 7 ans, les handballeuses de l’ESBF ont gagné face à Silkeborg le droit de faire chavirer à nouveau le palais des sports Ghani Yalouz et raviver de glorieux souvenirs !

Luis Cabrejas n’a pas hésité ! Appliquant vraiment à la lettre le règlement, l’arbitre espagnol a dégainé le rouge à l’adresse de Stine Skogrand, coupable à ses yeux d’avoir sur jet franc (30e) tiré en plein visage de Laurence Brame.

Acte volontaire ou maladresse ? Difficile à dire mais ce geste mal négocié allait avoir des conséquences dramatiques pour les Danoises de Silkeborg. Déjà limité en nombre (10 joueuses seulement), le collectif dirigé par Thore Henriksen perdait là définitivement un élément-clé (7 buts à l’aller) alors que tout était encore possible à 13-12 en faveur des Bisontines.

Au retour des vestiaires, la fatigue et la frustration faisaient inéluctablement leur œuvre dans les rangs scandinaves, 18-13 (36e) puis 21-15 (45e). Portées par 3 000 supporteurs en incandescence, Marine Dupuis et ses copines se dirigeaient tout droit vers la qualification, abandonnant sur le tard aux visiteuses une succession de « 7 mètres » pas vraiment bien négociés.

La « faute » aux trois gardiennes ententistes, Zeljana Stojak, Catherine Gabriel et la benjamine Roxanne Frank, détonant mélange de solidité, d’explosivité et de talent prometteur. Les minutes qui s’écoulaient (24-18, 51e) rapprochaient inexorablement les protégées de Raphaëlle Tervel du 3e tour de la coupe EHF qui les conduira à Togliatti en Russie dans le fief du constructeur automobile Lada.

Ainsi en a décidé hier le tirage au sort effectué au siège de l’EHF avec aller sur les bords de la Volga le 11 novembre et retour le 18 à la maison. Aussitôt connue l’identité de l’adversaire, la course aux renseignements et aux vidéos de matches récents, s’est enclenchée.

A chaud, on peut quand même préciser que Lada Togliatti, après avoir dominé outrageusement le championnat russe en s’appuyant sur une armée d’internationales, a beaucoup perdu de sa superbe ces dix dernières années. Attention toutefois à la nouvelle génération symbolisée par Daria Dmitrieva, championne olympique à Rio l’an dernier…

Pour revoir le match :