bxNfKQiu3vc
Il y a dix ans, le 7 juillet 2008, douze sites parmi les plus beaux réalisés par Vauban, furent inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. « A Québec, j’ai eu droit à 7 minutes pour présenter un projet que nous avons monté en 4 ans, se souvient Jean-Louis Fousseret, le président du réseau Vauban. Ce fut un moment d’intenses émotions, et nous avons réussi ! »
Cette année, ce club des douze sites fédérés au sein du réseau Vauban fêtera cet anniversaire avec une programmation à la hauteur de l’événement. Plusieurs temps forts, expos, animations, rencontres et découvertes ponctueront les festivités prévues du 1er avril au 4 novembre.

Vive le patrimoine !

« Nous allons montrer que le patrimoine n’est pas sous cloche, et qu’il est bien vivant, assure Émilie Thivet, directrice du Patrimoine historique. La Citadelle, bien sûr, mais aussi les tours bastionnées où il y aura des lectures de textes, notamment ceux du livre Besançon littéraire, réimprimé pour l’occasion. L’idée, c’est d’inviter les visiteurs à découvrir ce que représente vraiment Vauban et cette inscription à l’Unesco. Nous voulons les faire cheminer en ville et les emmener jusqu’à la Citadelle. Jeune public, scolaire… tout le monde pourra participer, et tout le monde aura 10 ans ! »

Photos, cartons et sculptures animalières

Tout commencera par la carte blanche donnée au sculpteur Mauro Corda et son exposition sur le règne animal, « Zoospective », à voir à la Citadelle et sur les fortifications en ville du 1er avril au 15 juillet. Trois autres expositions rythmeront l’année. En photo avec les « lieux Unesco vus par leurs habitants », à la Citadelle du 12 mai au 16 septembre. Sur le patrimoine avec « Guerre aux démolisseurs », à découvrir au Musée du Temps et à la Maison Victor Hugo du 16 juin au 27 janvier 2019. Et à nouveau à la Citadelle, « C’est quoi le patrimoine mondial » du 19 mai au 4 novembre.

#jaidixans

A partir du 7 juillet, un son et lumières consacré à « Vauban. La paix des étoiles » sera projeté pendant une semaine sur la façade du Musée des Beaux-arts et d’archéologie. Enfin, les 7 et 8 juillet seront consacrés au projet participatif créé par le plasticien Olivier Grossetête. Tout le monde pourra jouer avec les formes, les volumes et les matières en participant à la construction d’une structure éphémère en carton. Une expérience exceptionnelle qui aura lieu place de la Révolution et pont Battant.

Et c’est pas fini !

Non, ce n’est pas fini, car il aura aussi le lancement officiel de l’appli « Besançon, balade sur les fortifications de Vauban », un week-end Grand siècle, et pendant tout l’été des visites guidées, des jeux, des lectures, des journées sur l’archéologie, des conférences sur les fortifications, des balades nocturnes et des concerts… Pour tout savoir, il suffira de suivre le #jaidixans sur les réseaux sociaux ou se rendre sur le site dixans.besancon.fr.