Bijou, groupe mythique de la scène rock française, était de passage en février dans la région, pour un concert à l’Habitat Jeune les Oiseaux. Un concert « comme à la maison » pour Philippe Dauga, « godfather of french rock’n’roll », accompagné depuis quelques années par deux francs-comtois, Fred Maizier à la batterie et Franz Grimm à la guitare. Nous avons rencontré ces trois musiciens, qui sont revenus sur une carrière de 42 ans, un album en préparation, et quelques anecdotes rock’n’roll, évidemment. A suivre, le portrait d’un groupe mythique, qui prouve que le rock est bel et bien vivant en 2018 !

GARÇONS FACILES

Vers 1975 dans la banlieue sud de Paris, trois mecs habiles montent le son. Dans un bel écrin, mince et tendu de velours rouge Bijou s’impose, en impose. Cambriolage réussi. Comme il se doit cette triade était augmentée d’un quatrième bijoutier, à savoir un parolier manager photographe chauffeur… Alors que les angles et les saxons occupent l’essentiel de la vitrine, un power trio brille dans son coin. L’état de grâce est proche. Les forces vives en présence, une guitare-voix, une basse-voix, une batterie-voix sporadique. Et tant qu’à faire du rock français autant le faire En Français. Bijou, groupe élégant, précis et effronté joue maximum rock’n’roll et dégote Gainsbourg qui parraine toute l’affaire.

Des papillons noirs, des costards et des blazers, des cravates étroites et des pompes bien cirées. La fulgurance en prime, là où les Dutronc et autre Ronnie Bird avaient perdu tout sens de l’orientation, Bijou invente le Juvisy Sound. Bijou en vedette américaine devant Patti Smith, devant Status Quo. Bijou seul groupe français à l’affiche du premier festival punk de Mont de Marsan, le Palais des Glaces, le Golf Drouot, l’Olympia, Point Chaud, Guy Lux… Epique. Gainsbourg emballé repique à la scène. Bijou partout tout le temps. Bijou toujours frondeur rectifie gêneurs et concurrents. Quelques albums devenus mythiques et une poignée de 45 tours plus tard, c’est le KO technique à la station glacière. C’est pas du toc. Bijou toujours jeune, fier et fringant garde l’allonge et la rapidité. Les Bijou sont éternels.