Noëlle Claude, Pâtissière végétale

©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe
« Je suis une vraie gonzesse, un cliché ambulant, annonce-t-elle tout de go. Je couds, je chante et je fais des gâteaux, une vraie princesse… mais féministe ! »

Noëlle Claude oublie de dire qu’elle est aussi bricoleuse, qu’elle peint et va même installer toute seule l’évier de son laboratoire. « Je suis bien obligée de tout faire, j’ai un mois de travail avant d’ouvrir mon salon de thé ! » Elle est enjouée, dynamique, elle rigole, chante quand elle « pâtisse » et « hurle quand Tina Turner passe à la radio » ! Chanteuse de jazz « en début de semaine seulement ! », la jeune femme a fait ses armes à Londres, où elle passe sept années de sa vie après les Beaux-arts de Besançon.

« Je voulais faire tous les jobs possibles pour être capable de monter ma propre boite par la suite »

Manager, commerciale… elle cumule jusqu’à 7 boulots, avant de revenir France en tant que prof d’arts plastiques, tout arrêter et passer son CAP de pâtisserie.

Depuis quelques semaines, elle a ouvert son salon de thé, elle sert des café torréfié à la minute, des thés et jus bio, et des pâtisseries végétales (baba au rhum, forêt noire, cannelé…), garantis sans œufs ni ingrédients « produits en masse qui finissent à la poubelle ». Que du bon, sur place ou à emporter, dans la joie, la bonne humeur et « des couleurs pastels ! »

Cocoëlle – 22, rue Rivotte – cocoelle.net et sur Facebook – 07 81 84 18 39