Grand Singe en tournage au Musée

©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe©Jean-Charles Sexe
Le 16 novembre sera une date mémorable. Elle signera la réouverture du Musée des Beaux-arts et d’Archéologie après 4 ans de travaux, et, à peu près en même temps, la sortie du nouveau vidéoclip de Grand Singe. Rien à voir entre ces deux univers, me direz-vous ? Et bien justement, si. C’est dans un musée vibrionnant, en plein préparatifs, que les rappeurs bisontins ont tourné « Kepler 183f ». Du rap aux beaux-arts, nous les avons suivis. Making of.

Miqi O, Zo et Boucherie Chevaline arpentent le Musée des Beaux-arts et d’Archéologie de Besançon. A eux trois ils forment Grand Singe, formation montante du rap bisontin. Cette journée est spéciale, ils ont reçu l’autorisation de tourner leur clip au sein du plus vieux musée de France. Moment rare, inédit, original. Coiffés de masques colorés, vêtus de toges énigmatiques, ces trois Belphégor sillonnent les salles d’exposition, terrain de jeu fabuleux, à la recherche de la bonne perspective, de la meilleure vue, du plan à immortaliser.

Orang-outan du verbe

Changement de style. Après un premier clip en pleine forêt, c’est donc dans un musée en plein travaux que Grand Singe a la chance de tourner sa nouvelle vidéo, Kepler 183f. « Nous avons eu cette opportunité unique de filmer un mois avant la réouverture du musée, confient-ils. C’est assez génial, l’espace est quand même hallucinant, vraiment beau. Et cela correspond vraiment bien à ce morceau, dont le style tranche avec le premier clip, qui sonnait très 90’s. Celui-ci est assez futuriste, contraste avec des paroles modernes. A l’image de ce musée très contemporain qui abrite des œuvres classiques. Tout ça est finalement très cohérent ».

Bas les masques !

Emballé dès le début par le projet, Nicolas Surlapierre, directeur des Musées du Centre, revient sur cette expérience inédite, sur ces deux mondes qu’il a aidé à se rencontrer : « nous avions inscrit dans le projet scientifique et culturel du Musée validé au printemps en 2018 que nous voulions rénover et peut-être même bouleverser l’image qu’on attache souvent aux musées. Le musée n’est pas forcément un lieu ringard fermé sur lui-même. Lors du repérage, j’étais très heureux d’entendre les exclamations satisfaites de ces rappeurs et notamment la confrontation des collections vénérables sur le magnifique béton banché de Louis Miquel. De plus à chaque intervention, spectacle vivant nous regardons différemment les œuvres et le groupe a ainsi participé de l’enrichissement du regard sur les collections. Comme si les œuvres étaient aussi spectatrices et qu’elles enviaient un peu l’aisance presque slamesque des rappeurs. »

Grand Singe est sur :

Facebook : @grandsingemusic | Youtube : Leur chaine | Bandcamp