Originaire de Belfort, Kiss Kill ne semble avoir aucun « Enemy » ! Depuis 2013, suite à la rencontre électrique d’Axel et Eliot Gregorcik avec Lucas Cesca, leur désir de création est intemporel. Ambitieux, après un premier album sorti en 2017, « Midnight Thoughts », le groupe a tourné son dernier clip à Besançon et prépare déjà d’autres projets. I

KissKill membres – Photo by Quentin ASBERT

Propulsé par tremplin musical de la jeunesse française, Kiss Kiss sort son premier album, « Midnight Thoughts » en avril 2017 (disponible sur toutes les plateformes). Le groupe fut invité à se produire au Festiv’été à Belfort en 2017 et a également fait l’entrée musical du Festival des 4 saisons de Montbéliard au printemps 2018.  Mais ils ne s’arrêtèrent pas là. C’est dans une ambiance électrique avec un public au rendez-vous, qu’ils effectuent leur premier concert à l’étranger, à Madrid, en février 2018.

Le 9 et 10 février dernier, c’est sur un rythme rock que Kiss Kill s’empare des rues de Besançon pour réaliser le clip d’un de leur dernier single, « Enemy ». Le choix de Besançon comme lieu de tournage est apparu rapidement comme une évidence pour Kill Kiss, « nous désirions pouvoir filmer des lieux très différents dans un périmètre resserré pour ne pas avoir à effectuer de longs déplacements entre les lieux de tournage, explique le groupe. Et la ville de Besançon que nous connaissons un peu, possédait tous ces atouts. Nous avons pu tourner des images dans les rues du centre-ville dont l’architecture correspondait parfaitement à l’atmosphère recherché pour illustrer notre chanson. Nous avons eu aussi le privilège de pouvoir tourner au Musée des Beaux-Arts qui ajoute une touche esthétique certaine à nos images. Enfin, nous avons pu déambuler dans le tunnel à bateau qui offrait l’atmosphère mystique qui tapisse l’ambiance générale du clip », précisent les musiciens. Le titre sorti ce printemps est disponible sur toutes les plateformes. Comme quoi on peut aimer se faire un « Ennemy ».

Légende sous le clip :

Le clip a été monté par Eliot Gregorcik, le batteur du groupe et il a également participé à la réalisation de la chanson. Les paroles ont été écrites par Axel Gregorcik, le chanteur, tandis que Lucas Cesca, le basiste, a offert sa participation à la réalisation de la chanson et du clip. Rendez-vous courant 2019 pour le prochain album de Kiss Kill !