A la fois docteure en biologie et journaliste, Delphine Gosset s’est spécialisée dans la vulgarisation scientifique. Un savoir-faire que la Bisontine a mis au service de Sur la route de Nosy Komba, un roman « jeunesse » publié chez Lucca Editions. On y suit les aventures d’Elizabeth, une lycéenne passionnée de primates, bien décidée à sauver un lémur noir du destin que lui réserve la nouvelle directrice du zoo de la ville. Pour cela, la jeune fille n’hésitera pas à aller jusqu’à Madagascar…

« Quand j’ai tenu mon livre dans les mains pour la première fois, je me suis dit : « tiens, on dirait un vrai », sourit Delphine Gosset. Pour moi, c’est un rêve d’enfance qui se concrétise, puisqu’à six ans, je voulais devenir écrivaine. » Entre temps, le chemin vers le premier roman publié aura emprunté quelques détours. La quadragénaire a d’abord suivi des études en psychologie, à Besançon, puis en neurosciences et éthologie – la science du comportement des animaux –, à Strasbourg. A la clé, une thèse de doctorat portant sur l’organisation sociale chez le lémur noir, soutenue en 2000.

Après quoi, Delphine – actuellement chargée de communication scientifique à l’Université Bourgogne Franche-Comté – s’est tournée vers le journalisme scientifique. Mêlé à cinq années d’enseignement, ce travail de vulgarisation lui a inoculé le virus de la transmission de savoirs.

Autant dire qu’en cheminant Sur la route de Nosy Komba, on en apprend autant sur les mœurs des animaux – et des êtres humains –, que l’on vibre aux aventures d’Elizabeth. En effet, quand elle se lance dans son périple vers Madagascar avec Pierre, un lémur noir, et une tante foldingue, la jeune fille ne le sait pas encore, mais elle pourrait en savoir plus sur les circonstances de la disparition de son père, un éminent éthologue…

Fonctionnement du cerveau et zombies

« Au fil des pages, je me suis attachée à mêler intrigue et connaissances scientifiques, sans être trop didactique, précise l’auteure. Ça a été un exercice passionnant. J’y ai passé mes soirées, mes week-ends et mes vacances. D’ailleurs, j’ai terminé le manuscrit cet été, deux jours avant le retour au travail. Pour tenir le rythme, j’ai pu mobiliser mes connaissances en primatologie, ainsi que mes souvenirs de voyage dans le Nord de Madagascar et à Nosy Komba, une île où les lémurs sont une espèce sacrée. »

A présent, Delphine ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Un premier roman qui dort dans ses tiroirs pourrait bénéficier de son expérience d’auteure publiée. « J’ai des idées pour une nouvelle histoire qui parlerait du fonctionnement du cerveau, confie-t-elle. Mon éditrice voudrait aussi publier un livre consacré aux zombies, sous un angle scientifique. » De quoi continuer à frissonner tout en apprenant.

Delphine Gosset sera aux Sandales d’Empédocle pour une rencontre-dédicace, le mercredi 5 décembre à partir de 16 heures.

Sur la route de Nosy Komba, illustrations de Mélanie Rebolj, Lucca Editions, 282 p., 14 €