Bassin d’orage XXL à la Malcombe

Protéger l’environnement et limiter les déversements en milieu naturel des eaux usées et pluviales : c’est l’objectif de l’immense bassin d’orage de 20 000 m3 enterré qui verra le jour sous le terrain de baseball de la Malcombe.

Les travaux conséquents d’un montant de 10 M€ et d’une durée de 20 mois, ont débuté en mai sous maîtrise d’œuvre de Grand Besançon Métropole. Ce bassin en béton sera le plus important du réseau qui en compte 17 dans tout le Grand Besançon. Il pourra absorber l’équivalent de 4 piscines olympiques.

Débit contrôlé

Concrètement, lors des fortes pluies, ce bassin collectera l’eau et contribuera à limiter les débordements sur la voie publique et dans le Doubs du réseau d’assainissement qui est unitaire à Besançon (c’est-à-dire que l’évacuation de toutes les eaux (eaux usées, eaux pluviales) transitent par une seule et même canalisation et se mélangent), contrairement aux réseaux qui sont en séparatifs (il collecte séparément les eaux de pluie et les eaux usées domestiques ou industrielles) dans les villages. Pour éviter le débordement du réseau, ces « zones tampons » permettront de stocker les eaux pluviales polluées, avant de les réinjecter petit à petit vers la station d’épuration où elles seront traitées. Cet équipement permettra une diminution de 25 % du volume annuel d’eaux non traitées rejetées en milieu naturel. Pour l’heure, cet imposant chantier induit un fort trafic de camions, pour lesquels une bretelle a été aménagée sur la RN57, débouchant à hauteur d’Emmaüs… avant un retour à la normale début 2023.