(C’est pas nous qui le disons c’est…le NEW YORK TIMES)
TIC-TAC…le renouveau de l’horlogerie grand bisontine a sonné depuis quelques années déjà. A ce titre 2018 aura été particulièrement riche. Retour sur une année jalonnée d’excellentes nouvelles…

L’année commençait fort, les aiguilles avaient à peine eu le temps de s’échauffer en faisant quelques tours de cadrans que la prestigieuse marque suisse Audemars Piguet annonçait son installation dans de nouveaux locaux à Besançon. 

TRENDY - Temis Innovation ©Jack Varlet
TRENDY – Temis Innovation ©Jack Varlet

Changement de boites comme pour TRENDY qui déménageait dans un bâtiment flambant-neufs sur TEMIS et pour la Manufacture Vuillemin, labélisée « Entreprise du patrimoine vivant », qui intégrait ses nouveaux locaux équipés d’un espace vente à Franois.

Des bonnes nouvelles évoquées dans les allées des horlogers lors de la 5ème édition des 24h du temps à Granvelle au mois de juin, qui accueillait près de 25 000 visiteurs.

D’hier et d’aujourd’hui : ces entreprises qui savent se réinventer

Mais la qualité d’un mouvement se mesure aussi à sa longévité. A ce titre la société Prêtre et Fils créée en 1780 à Mamirolle est un exemple. A l’automne elle reçoit à Paris le titre national du Grand Prix entreprise 2018 du Geste d’Or. L’entreprise Cheval Frère quant à elle célèbre ses 170 ans dans ses nouveaux locaux.

PHENOMEN ©D.R.

Une histoire qui force l’admiration et qu’on ne peut que souhaiter aux marques émergentes Routine et Phénomen ainsi qu’à Humbert-Droz qui sort déjà sa HD6.

Toutes ces nouvelles auront positivement alimenté les chroniques de la presse locale, nationale et internationale. Figure de proue de cette médiatisation, la marque Lip qui poursuit son développement avec la sortie de modèles emblématiques comme la « sous-marinier » ou encore des montres spécifiques pour la Patrouille de France ou encore le GIGN. Un succès tel, que l’entreprise chatillonaise SMB a décidé de racheter définitivement la mythique marque bisontine.

Et en matière d’innovation, les entreprises grand bisontines brillent par l’esthétisme et la qualité de leurs mécanismes mais aussi par leur capacité à entreprendre. Lors de Micronora, le salon international des microtechniques de Besançon au mois de septembre, les entreprises Stainless et Utinam ont présenté le prototype de la première montre mécanique automatique fabriquée en France par impression 3D. Une montre innovante fruit d’un partenariat fécond entre les deux entreprises et les apprentis de l’UIMM.

Une montre hors du temps, ainsi que d’autres modèles de créateurs que l’on peut retrouver dans le nouveau concept store de Philippe Lebru, dédié à la création horlogère juste en face du Musée du Temps au centre-ville de Besançon.

Et en 2019, année du neuf, les horlogers n’ont pas fini de nous surprendre…

Revoir l’émission « La maison France 5 » qui était à Besançon le 18 janvier 2019 et qui a notamment rencontré Philippe Lebru.