En février 2019, la compagnie Duende Flamenco se délocalisera sur le Plateau pour enflammer les planches des salles de Morre, Saône et Mamirolle avec des spectacles endiablés…

Aussi surprenant que cela puisse paraitre tout débute par…Morre. Car c’est bien d’un dialogue âme à âme dont il s’agit. Un spectacle mêlant dans une parfaite harmonie danse, chant, musique et théâtre face à un public extatique. Ce spectacle baptisé « La Jeune Fille de la Mer et la Plume de Victor Hugo» a été créé par la Compagnie Duende Flamenco. Ouvert à tous les âges, ce véritable «  conte dansé » sur la découverte des émotions mélange l’expressivité du flamenco et les textes de Victor Hugo. L

« Il y a longtemps, très longtemps, on ne sait pas comment, une goutte d’eau sortit du grand océan et se mit à grossir, grossir, grossir jusqu’à devenir une énorme boule, relate avec passion Laurence Marion-Diaz la conceptrice du spectacle. La boule se laissa flotter jusqu’au rivage puis roula sur la plage. Tout à coup, la boule bougea, et l’on vit apparaître une jeune fille. Enfin… Elle ressemblait à une jeune fille, à une jeune fille comme toutes les autres… mais ce n’était pas une jeune fille comme toutes les autres…. ». Les scènes se succèdent alors au rythme des chorégraphies chaloupées d’Albane Mathieu-Fuster avec la complicité de Magalie Journot sur un son de Johan Collovald et la voix off de Maria Diaz. Cette première représentation se tiendra à la salle socioculturelle de Morre le dimanche 3 février à 16h.

« De la poussière et des étoiles »

Et « Saône » alors l’heure du deuxième spectacle le vendredi 8 février à 20h. Durant près de deux heures la salle Guinemand sera le théâtre de cette création originale qui mêle également habilement danse flamenco et des extraits des « Misérables » de Victor Hugo. « De la Poussière et des Etoiles », revisite-la célèbre œuvre de l’écrivain bisontin.I

Ce spectacle riche en émotions aborde le thème des difficultés de la vie, avec toutes ces luttes. Parmi elles, quatre furent chères à Victor Hugo et sont allègrement abordées : l’égalité homme/femme, l’instruction universelle, l’éradication de la misère et les valeurs de la République.

 «L’étincelle » dans les yeux des spectateurs

Cette programmation se termine paradoxalement par…une étincelle. C’est le titre de la dernière création de Laurence Marion-Diaz. « Dans un futur peut-être pas si lointain… Une jeune femme débarque sur Terre et trouve un livre intitulé « Les Misérables », conte la créatrice, elle en lit l’introduction et soudain, elle voit apparaître deux personnages étranges : « Misère » et « Ignorance ». Celles-ci, un peu loufoques, veulent disparaître et partir en vacances… ».

Grâce àune mise en scène soignée et des dialogues ciselés où humour et poésie cohabitent, l’auteure parvient à faire passer un touchant message sur le thème de l’écologie. « Ce spectacle s’interroge sur le discours de Victor Hugo sur la nécessité d’éradiquer la misère et l’ignorance pour éviter la délinquance et le crime », conclut-elle. Tout un programme.

Info pratiques

Tarif (par spectacle) : 8€ / 2€ pour les moins de 15 ans

Renseignements : Compagnie Duende Flamenco – 06 73 73 20 57 cieduendeflamenco@gmail.com

www.compagnieduendeflamenco.com