La première édition du challenge Citamix, organisée par la Citadelle, s’est tenue du 7 au 10 mars. L’occasion de laisser libre cours à la créativité d’une vingtaine d’étudiants bisontins.

« Jouer avec le monument Vauban », notre belle Citadelle bisontine était la clé de la première édition du challenge Citamix, se déroulant du 7 au 10 mars. Formés en équipes, venus de tous horizons, les étudiants présents devaient concevoir un outil innovant de méditation culturelle.

Une équipe du Master Conseil en Communication était présente sur l’événement. Composée de Pauline Juvigny, Léo Thouret, Valentin Marion, Corentin Tournier, Gabriel Wargnier et Luca Ricci, on y retrouve plusieurs profils complémentaires au sein d’une même formation.

Cette mixité se révèlera primordiale à la réussite du groupe, aussi bien sur le plan émotionnel que sur le rendu final. Le groupe a rapidement su mettre en avant les problématiques liées aux visites et au patrimoine de la Citadelle. Le manque de reconstitution de salles du XVIIème et une exposition temporaire hors site ont été les deux axes de développement pour le projet initié par les info’-com.

Une frise phygitale

L’objectif que souhaitait établir l’équipe « Com’Gang » fut de développer une exposition totalement immersive en y alliant une expérience physique grâce aux outils digitaux. La mise en place d’une frise de 11m² sur des grilles métalliques, laissant découvrir la représentation à 360° de la cour du bâtiment des cadets. Plus vraie que nature ! Derrière la frise, 11 cartes NFC ont été placées à des endroits stratégiques, qui renverront vos téléphones sur une page web. Ces cartes NFC permettent de découper un story-telling en 11 chapitres, retraçant l’histoire de la Citadelle au XVIIème siècle. Cette histoire est narrée par le célèbre paon de la citadelle, nommé Léon. Le parcours d’exposition, en plus d’être une expérience immersive, se transforme en un réel jeu de piste. Passant par la création d’un site web, la mise en place de la technologie NFC sur le projet, de la gestion graphique et de la création d’un story-telling, un panel des compétences acquises dans leur formation ont été mises en œuvre dans la réussite

du projet. L’événement fut donc un succès pour le groupe, heureux d’avoir réalisé, ensemble et dans la bonne ambiance, un outil de médiation culturelle innovant. Trois jours de travail intense, une nuit blanche, beaucoup de café, des rires, une séance de yoga, un esprit compétitif et un groupe d’amis, voici la recette idéale pour concrétiser un projet de la sorte puisque leur projet a remporté l’adhésion des milliers de votants sur les réseaux sociaux. Belle victoire !