Laurent Deschamps, le nouveau président du Pôle des Microtechniques

Depuis le 2 juillet dernier, Laurent Deschamps est président du Pôle des Microtechniques. Origine, études, carrière, implications personnelles, l’ancrage profondément régional du nouveau président lui vaut une connaissance intime du tissu industriel local.


Quel est votre parcours ?

Après un parcours dans l’automobile (chez FAURECIA), j’ai présidé de 2004 à 2014 le groupe DIMECO Alipresse à Pirey. J’ai dirigé ensuite, jusqu’en 2019, le site bisontin d’AMPHENOL-FCI, leader mondial de la connectique. Récemment encore, j’étais membre du conseil de direction de l’UIMM du Doubs et administrateur du CFAI Sud-Franche-Comté.


Quel avenir pour les microtechniques ?

Elles sont au coeur des progrès dans tous les domaines : médical, objets connectés, automobile… Ces marchés exigent toujours plus de miniaturisation. On passe de composants « micro » (un millionième de mètre) aux nanotechnologies, de taille 1000 fois plus petites, et au monde des « pico », encore 1000 fois plus petit. Une évolution qui va de pair avec des précisions de fabrication extrêmes. Les produits seront de plus en plus digitalisés, c’est-à-dire dotés d’une intelligence intégrée leur assurant une grande autonomie et ouvrant de larges possibilités de communication avec l’environnement.



Votre avis sur le Pôle des Microtechniques et les entreprises qui le composent ?

Le Pôle des Microtechniques est un acteur régional incontournable. Il fédère l’écosystème industriel et académique régional des microtechniques. Il est moteur d’innovation et de développement stratégique pour les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté. « Pour le précis, on vient faire notre marché à Besançon ! » me confiait un industriel du nord de la France. Le Pôle anime un tissu unique et diversifié de PME expertes dans le domaine du « petit » et de la précision. Il bénéficie d’une visibilité exceptionnelle grâce à MICRONORA, le plus important salon des microtechniques d’Europe.


Le Pôle est aujourd’hui un acteur régional incontournable qui anime et fédère l’écosystème industriel et académique des…

Publiée par Pôle des Microtechniques sur Jeudi 23 juillet 2020

Quels sont les objectifs pour le Pôle de compétitivité ?

À court terme, le PMT prépare le programme RIPOSTE destiné à accompagner les dirigeants d’entreprises qui font face à de nouveaux défis induits par la crise de la covid 19. À moyen terme, nous souhaitons consolider l’offre de services du PMT (travail en réseau, montée en compétences, promotion de l’innovation, développement de l’activité des adhérents et, plus largement, du tissu industriel de Bourgogne Franche- Comté) ; soutenir l’excellence industrielle, catalyser l’innovation pour la convertir en richesse pour notre région ; renforcer l’impact du PMT dans le domaine de la santé par de nouvelles initiatives d’animation de la filière (BIO Innovation, International Therapies Days…) et d’un partenariat étendu avec MEDICEN et les autres pôles santé français.


LE PMT CE SONT :

  • 180 adhérents
  • 10 salariés
  • Budget de 1,3 M€
  • 320 projets labellisés
  • depuis la création du PMT
  • (santé, luxe, aéronautique…)
  • 11 structures accompagnées dans
  • leur développement avec PROPULSEUR

2 clusters : INNOV’HEALTH pour la filière santé et AEROμTECH pour l’aéronautique, le spatial et la défense



Retrouvez l’actualité du Pôle des Microtechniques sur son site internet et sur les réseaux.