Monoxyde de carbone, attention danger !

Pendant l’hiver, l’utilisation des appareils de chauffage augmente les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO), invisible, inodore, non irritant, indétectable et responsable d’une centaine de décès chaque année.

Qu’ils chauffent ou éclairent, les appareils utilisant des combustibles (gaz, bois, charbon, fuel, propane, essence…) sont tous susceptibles de produire du CO. Heureusement, des actions simples suffisent à réduire les risques : vérifier et entretenir systématiquement les installations de chauffage, de production d’eau chaude et les conduits de cheminée par un professionnel qualifié ; aérer au moins dix minutes tous les jours et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ; respecter les consignes d’utilisation des appareils ; ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds, fours, braseros, barbecues…) ; ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé.