Partenariat horloger bisonto-suisse

L’inscription des savoir-faire en mécanique d’art et en horlogerie au patrimoine mondial de l’UNESCO et la création de « l’Arc horloger » une association franco-suisse dédiée à ces métiers, ont semble-t-il déjà porté des fruits et enclenché une dynamique dans l’univers de la montre.

Preuve en est le partenariat inédit noué fin décembre dernier entre le fabricant horloger bisontin Réparalux et le fabricant d’ébauches (composants) suisse La Joux-Perret de La Chaux-de-fonds.

Un partenariat gagnant-gagnant

Basée sur la zone de Trépillot, la petite entreprise familiale Humbert-Droz, horlogers depuis cinq générations, s’est en effet vu confier l’assemblage de 3 000 mouvements automatiques la première année, et de 6 000 mouvements la deuxième année, pour la société helvète (filiale du groupe japonais Citizen). Culture commune, estampillage « made in France », confiance mutuelle et proximité géographique, ce rapprochement professionnel, cette « entente », promet à la manufacture Humbert-Droz un coup de boost à son activité horlogère et à La Joux-Perret de se positionner sur le marché français.