Chalezeule : des jardins familiaux aussi fertiles que conviviaux

Chose promise, chose due : comme elle s’y était engagée, la municipalité de Chalezeule a créé des jardins familiaux, l’hiver dernier.

« Nous avons proposé aux habitants 11 parcelles pour une surface totale de 18 ares, explique Nadia Gérard-Melet, Adjointe au maire. Il s’agit de terrains ayant précédemment été cultivés par Les Jardins de Cocagne, avant d’être laissés en friche, et, pour cette première saison, nous avons de très belles récoltes. »

Vers une extension ?

Actuellement, toutes les parcelles ont trouvé preneurs, mais une extension est envisageable. « Il est possible de créer trois ou quatre espaces supplémentaires, annonce Nadia Gérard-Melet. La demande est au rendez-vous car certains habitants n’ont pas de terrain. Souvent, le jardinage est synonyme
de convivialité. Dans cet esprit, nous avons organisé un premier troc de graines. Les jardiniers expérimentés partagent aussi leur savoir avec les débutants. Certaines parcelles sont cultivées de façon classique, d’autres en permaculture ou en phénoculture (sous foin). Une seule règle : pas de phytosanitaires. À noter que les enfants occupent aussi une parcelle dans le cadre du périscolaire et du centre aéré. » Après tout, il n’y a pas d’âge pour cultiver son jardin.

PRÈS DE 50 FRUITIERS DANS LE VERGER DES BÉBÉS
Depuis 2 ans, le CCAS de Chalezeule plante des arbres fruitiers pour célébrer chaque naissance au sein de la commune. Et cela commence à faire un joli verger, du côté du Parc des bambous… « Nous en sommes aujourd’hui à 24 plantations avec des essences variées, évoque Nadia Gérard-Melet. Chaque arbre porte le prénom d’un enfant, mais l’idée est de créer un verger communal où la cueillette des fruits sera autorisée à tout le monde. »