En lien avec le Projet alimentaire territorial (PAT) du Grand Besançon, des communes favorisent l’émergence d’une alimentation plus saine et locale, au profit de leurs habitants.

Parmi elles, Geneuille. « Notre restaurant scolaire sert plus de 50 % de produits bio et locaux, par le biais de Carte blanche, un traiteur implanté sur notre commune, explique le maire Patrick Oudot. Certes, il y a un léger surcoût, mais le goût n’a rien à voir, par rapport aux plats industriels. Nous réfléchissons aussi à mettre en place des jardins familiaux, un verger communal et des casiers automatiques permettant des livraisons par des producteurs locaux. »

Simple, basique

L’alimentation des écoliers est aussi au centre des attentions, à Mamirolle. « Au 1er janvier prochain, les plats servis à l’école seront préparés par la cuisine de l’ENIL, présente le maire Daniel Huot. Au menu, un maximum de produits locaux, des plats chauds et servis sur assiette. En termes gustatifs et diététiques,
cela marquera une avancée en comparaison avec l’actuelle liaison froide. »

Le Grand Besançon et un bureau d’études accompagnent actuellement d’autres communes pour la mise en place d’actions de promotion d’une alimentation de proximité et accessible à tous.

PAT COMMUNAUX : 3 REUNIONS PUBLIQUES

Devecey – 19 septembre à 19h à la salle des fêtes
contact : secretariat@devecey.fr

Mamirolle – 26 septembre à 18h30
Annexe de la salle des fêtes
contact : mairie@mamirolle.fr

Geneuille – 29 septembre à 18h30
à la salle de la Libération
contact : mairiedegeneuille@wanadoo.fr

Partager cet article :