La France et la Suisse ont déposé officiellement en mars 2019 la candidature des Savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art à l’UNESCO en vue d’une inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.Cette candidature, pilotée par Grand Besançon Métropole, le Pays horloger côté français et l’Office fédéral de la culture (OFC) et soutenue par la Région Bourgogne-Franche-Comté et les quatre cantons frontaliers est le fruit d’une féconde collaboration transfrontalière entre les acteurs publics et privés concernés. Un dossier de financement européen Interreg France-Suisse a d’ailleurs été déposé pour soutenir cette ambitieuse initiative qui vise à renforcer la transmission et la promotion des savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art dans l’Arc jurassien franco-suisse.

Ce projet Interreg, s’il aboutit, permettra de poursuivre deux objectifs :     

  • La mise en place d’une structure de gestion transfrontalière fédérant durablement les acteurs publics et privés.
  • La mise en œuvre des premières mesures de sauvegarde inscrites dans le dossier de candidature à l’UNESCO.

La fiche de pré-projet a été déposé en février 2020, en vue d’un dépôt complet du projet en mai 2020, conformément au calendrier du programme Interreg France-Suisse. La réponse est attendue en décembre 2020.