MÉDAILLE DE L’INNOVATION DU CNRS : Avec Daniel Hissel, la pile à hydrogène, c’est maintenant

En juin dernier, le CNRS décernait quatre médailles de l’innovation, venant ainsi saluer des recherches exceptionnelles ayant conduit à des innovations majeures sur le plan technologique, économique, thérapeutique et social. Parmi les lauréats, Daniel Hissel, professeur à l’Université de Franche-Comté et chercheur à FEMTO-ST, honoré pour ses travaux autour des performances des piles à hydrogène.

« Cette médaille récompense un long parcours, réalisé avec toute mon équipe de recherche, souligne Daniel Hissel. Au tournant des années 2000, nous étions trois ou quatre, à FEMTO-ST, à explorer des axes de recherche autour du système de pile à hydrogène, en lien avec les applications industrielles. Aujourd’hui, nous sommes plus d’une centaine. »


MaCommune.info : Daniel Hissel reçoit la médaille de l’innovation du CNRS…

LeTrois : Hydrogène : la médaille de l’innovation pour Daniel Hissel


Des solutions concrètes

Le transfert technologique se profile vers la mobilité et la production énergétique en site isolé. Sur ce second plan, des groupes électrogènes avec des « systèmes piles » intégrés sont d’ores et déjà commercialisés. « Nous en développons au sein d’H2SYS, la start-up que j’ai co-fondée, en 2017, avec cinq associés, explique Daniel Hissel. Contrairement aux modèles à moteur thermique, ces groupes fonctionnent sans bruit ni émissions de gaz. Leur seul rejet, c’est de l’eau. » Du concret pour donner une bouffée d’air à la planète…


La filière hydrogène en Bourgogne-Franche-Comté