Tallenay, un village qui vaut le détour

Située en bordure de la forêt de Chailluz et blottie au creux d’un vallon, la commune est résolument tournée vers la nature. Son autre particularité ? Aucune route ne la traverse, de part en part. « Il faut donc une bonne raison pour venir chez nous, sourit le nouveau maire Ludovic Barbarossa. » Ça tombe bien, des bonnes raisons d’aller dans ce coin de la Métropole, il y en a plein…


Commune limitrophe de Besançon, Tallenay est de ces villages qui concilient les charmes de la nature et les services de la ville. « On est un peu à l’écart, tout en étant à trois minutes de la zone d’Ecole-Valentin et à proximité de l’autoroute ou de la gare TGV, détaille Ludovic Barbarossa, maire de la commune. Nous sommes aussi connectés à la fibre très haut débit, un équipement qui a démontré toute son importance pendant le confinement du printemps. »


Entre patrimoine et grand air


Et s’il fait doux vivre à Tallenay, le village vaut aussi la visite pour son patrimoine architectural autour de maisons de caractère. Du haut de l’église, six siècles d’histoire nous contemplent : le clocher abrite la plus ancienne cloche du Doubs, datant de 1420 ! A côté de l’église, il y a la Source miraculeuse (voir encadré) qui alimente le lavoir du xixe siècle, dont les bassins sont nettoyés par des poissons.

Le patrimoine naturel n’est pas en reste… « Nous sommes entourés de collines boisées et la forêt de Chailluz – avec ses sentiers de randonnées pédestres et VTT – se trouve à quelques minutes des habitations, explique Ludovic Barbarossa. »

Parmi les circuits balisés par le Grand Besançon dans le massif forestier, deux viennent frôler le village : la boucle de La Dame Blanche (8,1 km) et celle du Vieux Tilleul (12,3 km). Ça grimpe un peu, mais rien que pour le coup d’œil depuis la ligne de crête, Tallenay vaut décidément le détour…

Retrouvez ces itinéraires de randonnée sur l’appli GHN (Grandes Heures Nature).


Miracle à Tallenay !

La légende de la Source miraculeuse remonte au 15 décembre 1725… Ce jour-là, une fille de quinze ans, infirme de tous ses membres, est plongée dans la fontaine jouxtant l’église de Tallenay et recouvre une santé parfaite. Le miracle s’est produit devant un millier de témoins et a été attribué à Saint-Gengulf. Patron millénaire du village, une chapelle lui avait été érigée, en 760, sur le chemin de crête, aux confins de Tallenay et Besançon. Les vestiges de l’édifice, restaurés par des archéologues bisontins en 2015, sont désormais visibles en lisière de la forêt de Chailluz.


Tallenay en chiffres

  • 420 Tallenaysiens
  • 2 dessertes Ginko : la ligne 67 et le service à la demande Proxi TGV 2
  • 236 hectares de superficie