La « Quetzal », montre sacrée !

Elle a été présentée à l’occasion des 24 h du Temps à Besançon en juin dernier : The Art Watch (La Montre d’Art) de Xavier Rousset, un bijou de virtuosité technique et artistique « made in Jura Mountains ».

Xavier Rousset est tombé dans le métier de cadrannier dès l’enfance, dans l’atelier de son grand-père. Formé ensuite et entre autres chez la prestigieuse maison Roger Dubuis, il a imaginé il y a quelques mois un concept de montre qui met en lumière le travail des artisans et artistes qui réalisent les pièces, les cadrans en particulier. La nouvelle génération s’intéresse moins à la marque qu’aux hommes et aux femmes qui ont le savoir-faire. J’ai donc rencontré la marqueteuse Rose Saneuil, qui signe avec moi la collection Quetzal, à l’effigie de l’oiseau sacré des Mayas, éditée en seulement 7 exemplaires numérotés. Si cette collection est la toute première de la maison « XRby La Montre d’art », une deuxième verra le jour prochainement avec la Meilleure Ouvrière de France en émaillage Sandrine Tessier. Le motif cette fois ne sera plus d’inspiration maya, mais reprendra ceux de la rosace sud de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Pièce d’exception, commercialisation, délais et clientèle hors norme

Pas de vente en réseau classique de bijoutiers/ joailliers pour XRby. La montre Quetzal se commande soit en ligne, soit lors de cocktails horlogers privés pour un public d’amateurs évidemment très ciblé, soit encore à travers un réseau « d’entremet’heures » que Xavier s’emploie à développer (à bon entendeur…). Je suis partisan de la tendance « green » c’est-à-dire que c’est la commande qui déclenche la fabrication. On ne prélève ainsi à la nature que l’indispensable ; il n’y a pas de stock. Rose passe entre 50 et 80 h à l’assemblage des 214 petits fragments de quelque 14 matériaux différents, le tout ne mesurant pas plus de 0.6 mm d’épaisseur. Un travail d’une finesse extrême. Quant à moi, j’ai dessiné la montre, et je l’assemble à partir de composants issus à 100 % de l’Arc horloger jurassien (Besançon, Haut- Doubs, Suisse), d’où l’idée d’instaurer un label « made in Jura Mountains ». Je l’équipe d’un mouvement automatique Schwarz-Étienne ASE 200. Le concept est inédit dans l’histoire de l’horlogerie car, l’artiste ayant une totale carte blanche pour réaliser son chef-d’oeuvre cadrannier, chaque pièce est unique, mais encore les composants sont différents pour chaque modèle. Le client bénéficie donc d’une pièce exclusive, en version féminine ou masculine. Il faut compter 2 ou 3 mois pour recevoir sa montre (au prix de 21 600 € pour ce produit d’exception). La clientèle visée est internationale (USA, Émirats, Asie notamment), parisienne, monégasque et autres amoureux des montres d’exception.


Infos pratiques

Site internet : xrby.art

Mail : xavier.rousset@xrby.art

Tél. : 06.16.09.29.12