Byans-sur-Doubs : comme un air de renaissance

Un cinéma-théâtre, un médecin, un restaurant, une épicerie-boulangerie… le tout dans un village de 600 habitants. C’est le tour de force réussi par la commune qui a multiplié les projets pour offrir un cadre de vie de choix à ses habitants. Signe qui ne trompe pas : sur les 55 parcelles du lotissement commencé en 2011, une seule reste aujourd’hui disponible.

Byans-sur-Doubs, cela aurait pu être l’histoire d’un village-dortoir comme un autre. C’est mal connaître cette commune qui déborde d’activités à 25 km au sud-ouest de Besançon. Un dynamisme qui n’allait pas de soi, il y a encore quelques années. « Entre 2000 et 2010, nous n’avons instruit aucun permis de construire, rappelle Didier Paineau, maire de la commune. Pour éviter la désertification, nous avons lancé un lotissement, en 2011, avec près de 200 nouveaux habitants à la clé. Grâce à cet afflux, nous disposons d’un restaurant, d’un médecin, d’un cabinet infirmier, d’une agence postale et d’une épicerie-boulangerie. »

La santé, cela passe aussi par l’assiette

À cela s’ajoute un groupe scolaire intercommunal de 160 enfants. « À la rentrée, il y aura un nouveau marché de restauration scolaire, passé avec Carte blanche, un prestataire de Geneuille travaillant beaucoup en circuits courts, détaille Didier Paineau. Nous avons mené un test concluant en juin avec les enfants. L’éducation et la santé, cela passe aussi par l’assiette. »

Les Byannais bénéficient également des services de la Métropole, depuis 2017. « Le coeur du village a été réaménagé avec le Grand Besançon, relève Didier Paineau. Nous avons aussi une belle desserte avec 5 services Ginko et 13 trains par jour. Ces derniers sont accessibles avec un abonnement Ginko pour se rendre à Besançon. On aimerait aussi travailler avec le Grand Besançon autour d’une boucle VTT et d’une liaison verte vers la base d’Osselle. Ce serait idéal pour les Bisontins débarquant du train avec un vélo. » Pour ceux qui souhaiteraient prolonger leur visite, deux promoteurs aménageront prochainement 36 logements dans l’ancien lycée agricole.

BOUILLON DE CULTURE

Le foyer-cinéma de Byans (200 places) projette des films six semaines après leur sortie. « Le lieu accueille aussi des pièces de théâtre, comme À la Porte de la Compagnie Passe-Montagne, le 25 septembre, évoque Didier Paineau. Par ailleurs, nous avons aménagé une scène couverte dans le parc de l’ancien lycée. Elle peut accueillir des concerts des Mardis des rives ou des spectacles, comme Entre Serre et Jardin, programmé par Les 2 Scènes,
le 10 septembre. Au printemps 2022, nous accueillerons deux spectacles tout public avec Côté Cour… Tout cela préfigure les saisons culturelles que nous aimerions monter à l’avenir…
»