Roche-lez-Beaupré : « Une ville vivante et une ville qui a des projets »

Un millier d’emplois, des commerces, un marché de producteurs, des services de santé, un tissu associatif dynamique… La commune coche toutes les cases pour répondre aux attentes de ses 2 200 habitants. D’ailleurs, les demandes de logements affluent en mairie…

« Une ville vivante est une ville qui a des projets et nous en avons beaucoup à Roche », explique d’emblée Jacques Krieger, maire de Roche-lez-Beaupré. » Et force est de constater que sa commune, située à 8 km en amont de Besançon sur le Doubs, affiche une santé de fer. « Nous menons actuellement plusieurs chantiers de réfection de voirie avec la volonté d’améliorer et de sécuriser les conditions de circulation, explique l’édile. Ces travaux sont menés avec le Grand Besançon qui nous épaule sur une autre belle opération : la création d’un réseau de chaleur, alimenté au bois et dont la mise en service est prévue fin 2022. Cet équipement desservira nos trois groupes scolaires, soit 270 élèves, et une maison associative ». Maison qui déborde d’activités, comme en atteste la lecture de l’annuaire des associations rochoises (voir encadré). Et ce n’est pas tout : la commune accueille aussi une vie économique intense avec près de 1 000 emplois. Rien d’étonnant, puisqu’elle bénéficie d’une desserte optimale par le rail et la route (dont les lignes Ginko n° 73 et 74). Ces infrastructures n’empêchent pas une forte présence de la nature avec 250 hectares de forêt. « Nos bois sont traversés par de nombreux sentiers pédestres ou VTT, comme la boucle n° 25 balisée par le Grand Besançon, souligne Jacques Krieger. La balade de la Cottote est aussi très prisée. »

Plus de 100 logements à l’étude

Sans surprise, tous ces atouts attirent de nouveaux habitants. « La population a augmenté de 120 personnes entre les recensements de 2013 et 2018, relève le maire. Nous sommes régulièrement sollicités par des familles souhaitant s’installer chez nous. Face à la demande, nous réactivons une étude en vue de la création d’une centaine de logements. L’idée est de garder en permanence une vision tournée vers le futur pour ne pas nous endormir sur nos lauriers. » Avec de tels projets, Roche a de beaux jours devant elle…

Trente-cinq associations et des centaines d’adhérents

Depuis l’aquagym jusqu’au yoga, la liste des associations de Roche-lez-Beaupré décline quasiment toutes les lettres de l’alphabet. « Nous subventionnons 35 associations, explique Jacques Krieger. Il y a, par exemple, le Loisir Club Rochois qui propose une dizaine d’activités à près de 250 adhérents. Avec Novillars, nous partageons un terrain de foot et une salle d’arts martiaux où sont proposées une demi-douzaine de disciplines. À cela s’ajoutent du qi gong, une bibliothèque ou de la danse… » De quoi s’épanouir et tisser de nouveaux liens à tous les âges.