Des paresseux à la Citadelle

L’équipe du Muséum de la Citadelle a accueilli un couple de paresseux venus du zoo de Montpellier (contraint de s’en séparer temporairement pour travaux).

Réputé pour ses compétences zootechniques et ses succès en matière de reproduction d’espèces rares et menacées,
le Muséum se voit en effet confier dans le cadre d’un programme de sauvegarde ces deux représentants d’une espèce présentée pour la première fois à Besançon. Au-delà de l’accueil de ces rois de la lenteur, les enjeux et missions se fixent sur la sensibilisation du public à l’érosion de la biodiversité dans le monde, à l’objectif de réintroduction et à la contribution au financement d’actions in situ.

Choyés

Une loge intérieure vitrée et un espace extérieur ont été équipés pour répondre aux exigences propres à ce mammifère arboricole. Pour le bien-être des animaux, enrichissements, menus variés, activités et même jeux leur seront proposés chaque jour. Ils ont beau passer le plus clair de leur temps suspendus, tête en bas, à dormir, et ne se déplacer que de 40m/jour maximum, les paresseux feront l’objet de tous les soins. Ils sont visibles du côté du fossé des primates (à droite en entrant dans le jardin zoologique).