Les pierres se taillent

Parce que les conditions de conservation dans l’abbatiale Saint-Paul ne correspondaient pas aux normes préventives actuelles, la Ville et les équipes du Musée des Beaux-arts et d’archéologie (MBAA) déménagent actuellement leurs collections de mobilier lapidaire (éléments d’architecture, mobilier de fouilles archéologiques etc.), dans un bâtiment spécialement réhabilité aux Prés-de-Vaux.

Il s’agit d’une opération d’envergure : quelque 416 pièces et 283 tonnes de mobilier sont transportées dans ces nouvelles réserves de plus de 1 100 m². Les collections resteront accessibles aux chercheurs, puis au grand public dans le cadre d’expositions temporaires. La première d’entre elles est prévue pour 2023 : certains éléments médiévaux seront présentés lors d’une exposition consacrée à Marie-Lucie Cornillot, qui fut la conservatrice entre 1946 et 1972 du musée classé de Besançon, cette institution qui regroupait trois lieux, l’actuel MBAA, le musée historique et le musée lapidaire Saint-Paul.