Cet été, Saint-Vit accueillera le 1er nœud de mobilités en périphérie

Au cœur du tissu urbain bisontin, des pôles multimodaux permettent des correspondances aisées entre plusieurs moyens de transport : train, bus, tram, vélo, covoiturage… Le Grand Besançon souhaite désormais créer de tels pôles à travers son territoire.

C’est la gare de Saint-Vit qui accueillera ainsi le premier nœud de mobilités en périphérie. Le chantier (800 000 € HT) a démarré en début d’année pour une mise en service prévue à l’été.

Sur le côté sud des voies ferrées, l’offre de stationnement est renforcée sur le parking existant : environ 110 places pour les parcs-relais et le covoiturage. Deux box à vélos de 10 places (extensibles) y sont aussi implantés. Le côté nord des voies accueillera un abri vélo et 10 places de covoiturage.

Entre gare et centre-ville

Au programme également : 2 arrêts de bus aux normes PMR, des accès facilités aux cars, une traversée piétonne gérée par feux sur la RD 673 et un parvis aux normes PMR devant la halte ferroviaire.

La création de 500 m de voies cyclables, avec un trottoir modes doux, permet de sécuriser les cheminements entre gare et centre-ville. De quoi laisser sa voiture au garage : rappelons que, dans le Grand Besançon, l’automobile reste utilisée pour près de 10 % des déplacements de moins de 500 m.