Les Raids’ Comtoises : un équipage drôle, dynamique et soudé qui roule

A 24 ans, Lisa, Célia et Emma, sont sur les chapeaux de roues pour le grand départ de l’Europe’Raid, prévu le 29 juillet prochain à Belfort. Rencontre avec les trois jeunes femmes originaires de Villars-Saint-Georges…

A bord de leur 205, elles s’apprêtent avec les 329 autres équipages du raid solidaire et humanitaire à parcourir 20 pays d’Europe de l’Est en 22 jours, soit près de 10 000 kilomètres au total. « L’objectif c’est d’acheminer 70 kilos de fournitures scolaires par équipe dans des écoles isolées de l’Europe de l’Est » nous explique Emma.

Si les trois amies sont aujourd’hui prêtes à partir, un raid humanitaire nécessite de la préparation : « Dans un premier temps il y a la préinscription qui se fait en octobre, puis ils nous laissent le temps pour nous préparer, et les inscriptions définitives se font au mois de mai. Ensuite le départ se fait le 29 juillet à Belfort et on découvre au jour le jour les différentes étapes du raid, tout du moins les chemins exactes que l’on va emprunter dans chaque pays, parce que l’on connaît déjà les pays que l’on va traverser, mais pas les routes que l’on va emprunter, nous précise-t-elle avant de poursuivre, On a débuté notre préparation dès la préinscription au mois d’octobre. Donc on a fait l’achat et la préparation de la voiture directement après, on a trouvé les sponsors tout au long de ces six mois, et on a organisé et mis en place des événements pour récolter des fonds pour pouvoir réaliser ce raid, et également des fournitures scolaires, ce qui est l’élément principal de ce raid ».

A l’initiative de ce raid, il en a fallu peu à Lisa pour convaincre ses amies : « Quand elle a entendu parler de ce raid ça lui a donné envie et elle nous en a parlé et on a tout de suite été emballées, on s’est dit que c’était une belle aventure à partager entre amies, et qui allait nous rester en mémoire pendant très longtemps. On est très heureuses Emma et moi de participer avec Lisa à ce raid » se remémore Célia avec le sourire.

Un défi humanitaire… et mécanique !

Si l’excitation du départ est à son comble chez les jeunes femmes, l’inconnu laisse place à une certaine crainte « Dans un mois on va pouvoir partir donc on est hyper heureuses. C’est un raid qui nous permet de découvrir en l’espace de trois semaines beaucoup de pays, de cultures et de paysages différents. On va côtoyer beaucoup de monde. A la fois les autres équipages qui partent avec nous, et aussi tous les peuples locaux que l’on va rencontrer dans les écoles, dans les refuges, etc. On a hâte de vivre cette aventure et on a cette part d’appréhension… On n’est pas des férues de mécanique donc on se dit que si on a des soucis mécaniques ça va être le gros point difficile à gérer ». Mais elles le savent, les trois amies d’enfance peuvent compter les unes sur les autres durant ce long voyage, dans les bons comme dans les mauvais moments. « Quoiqu’il arrive on sait qu’il y aura des moments peut être difficiles parce qu’il y aura de la fatigue, on va faire beaucoup de kilomètres dans la journée, on ne va pas dormir dans des conditions optimales puisqu’on sera en tente en bivouac pendant trois semaines. On sait que les nerfs risquent parfois d’être mis à rude épreuve et qu’on peut avoir des petits moments de relâchement et on sait que l’on pourra compter les unes sur les autres. On va profiter, on va s’amuser et ce sera génial ! » s’exclame Célia avec beaucoup d’enthousiasme.

Une belle aventure humaine et humanitaire qui promet d’être riche pour les trois amies…


Infos pratiques

Retrouvez les Raid’Comtoises sur Facebook et Instagram