La Plage façon Hôp hop hop

De loin, ses grandes rayures jaunes et blanches interpellent. On dirait un transat géant, avec un dossier, là, sous la tour de la Pelote ?

« C’est tout à fait ça, commente Lucile, membre du collectif Hôp Hop Hop à l’origine de cette initiative. Il s’agit d’urbanisme tactique, autrement dit, une intervention sur l’espace urbain pour susciter des rencontres, des échanges… »

L’association souhaite installer du mobilier éphémère dans des endroits qui, à son sens, sont sous-utilisés, comme cela avait déjà été fait du côté du pont Canot l’an passé.

Chantier collectif

Il n’y a pas d’événement particulier autour de la Plage : les gens s’approprient le mobilier, qui a été adapté à la forme architecturale du site, s’y installent, regardent le Doubs…

Et la place, il y en a : 30 personnes peuvent prendre leurs aises sur le transat XXL en bois, que les bénévoles d’Hôp Hop Hop et les habitants de Battant ont construit et installé collectivement, sous la conduite de l’association et de « Bruit du frigo », collectif de création urbaine. La Plage n’a pas vocation à s’installer, en raison des crues du Doubs : à l’automne, le transat rejoindra la cour d’Hôp Hop Hop…