L’Institut vient d’inaugurer une plateforme de recherche dans les micromécaniques et le traitement de surface baptisée : MIFHySTO. La vocation de la plateforme est de développer des projets en collaboration avec des laboratoires et entreprises de nombreux secteurs (luxe, aéronautique, automobile, énergie, connectique, outillage…). Elle est en effet sollicitée par l’industrie, tant du point de vue de la recherche et de l’innovation qu’au niveau du transfert technologique. Et pour mener à bien les différents projets, plus de 40 personnes sont mobilisables : chercheurs, personnels techniques et étudiants sous l’impulsion du délégué général et du directeur. La plateforme qui utilise des technologies de pointe, située notamment à l’ENSMM, a aussi la particularité de faire travailler ensemble les trois plus grands laboratoires de recherche de Bourgogne-Franche-Comté : FEMTO, UTINAM (Université de Franche-Comté) et ICB (Laboratoire interdisciplinaire Carnot de Bourgogne).

Un microscope comme caméra…

En partenariat avec l’université libre de Bruxelles (ULB) et la société de production Darrowan Prod, un court métrage d’animation microscopique a été réalisé en stop motion. Baptisé « Stardust Odyssey » ce film hommage à David Bowie, contient le plus petit personnage animé de l’histoire… Pas plus gros qu’une poussière et quasi invisible à l’œil nu (300 microns de haut, soit 0,3 mm) ce personnage est l’aboutissement d’un exploit technologique sans précédent : « À cette échelle, il est impossible d’avoir une marionnette articulée. Pour décomposer les mouvements du personnage et lui donner vie, 250 figurines microscopiques ont été imprimées par l’ULB sur une imprimante 3D laser à deux photons » explique Michaël Gauthier chercheur en microrobotique à l’institut FEMTO ST.

Le plus petit personnage animé de l’histoire prend la forme de David Bowie.

Ce film bat ainsi le record du monde du plus petit personnage animé qui était détenu jusque-là par l’entreprise Nokia (10 mm de haut). Il est surtout une formidable vitrine du savoir-faire quasi unique au monde de l’Institut
FEMTO-ST en matière de robotique miniature de précision. Car un autre instrument a été détourné de ses usages scientifiques premiers pour la réalisation du film. La plateforme µRobotex a en effet permis le positionnement robotisé des figurines ainsi que la réalisation d’images grâce à son microscope électronique à balayage intégré. Un exploit à découvrir en suivant ce lien : stardust-odyssey.com