Mariage passion, mariage d’ambition

C’est l’histoire d’une rencontre, celle d’entrepreneurs lorrains et bisontins, fabricants de composants pour les dispositifs médicaux. A la fin des années 1990, ils décident de s’associer pour lancer leurs propres innovations sur le marché. Un choix inspiré, puisque la PME ainsi créée connaît un succès jamais démenti, depuis ses débuts.

Concevoir des dispositifs médicaux complets, cela ne s’improvise pas. Pour franchir ce cap, les dirigeants de MS Techniques – fabricant nancéen de composants pour l’industrie médicale –, Serge Piranda, président de Statice, et Jean-François Delforge, cadre de l’industrie médicale, se sont associés, créant ainsi Alcis en 1999. A l’époque, ils n’hésitent pas sur le lieu d’accueil de la nouvelle entreprise… « En comparaison avec la Lorraine, nous avons trouvé à Besançon un écosystème complet autour du dispositif médical, explique Etienne Malher, président d’Alcis. Cela nous a permis de mobiliser l’éventail de compétences dont nous avions besoin pour développer nos solutions : microtechniques, électronique, expertise réglementaire, équipements pour salle blanche, sous-traitance, etc. »

En retour, Alcis a enrichi le tissu local avec ses compétences. « En parallèle à la fabrication de nos dispositifs – des électrodes pour le traitement de l’épilepsie –, nous apportons un conseil réglementaire aux entreprises biomédicales, évoque Etienne Malher. Nous proposons aussi un service de fabrication aux inventeurs de nouveaux concepts. »

TEMIS Santé, le facteur confiance

Quant aux produits d’Alcis, ils ne cessent de gagner de nouveaux marchés, en Europe ou en Asie. Au point que l’entreprise – qui emploie aujourd’hui une trentaine de personnes – projette de s’agrandir. « Les perspectives de développement sont énormes et à Besançon, nous avons des interlocuteurs publics à l’écoute pour accompagner notre croissance, souligne Etienne Malher. C’est déjà un atout pour nous d’être installés dans le bâtiment Bioparc, à TEMIS Santé. Outre l’accès facilité avec le tram, le cadre est valorisant quand des clients visitent nos locaux. La cohérence de ce pôle, avec la présence du CHRU, inspire confiance, ce qui est un facteur essentiel dans nos métiers. »

En attendant de s’agrandir, la PME a célébré ses 20 ans à la Citadelle, en septembre dernier. « C’est un site grandiose dans une ville qui mêle dynamisme universitaire et cachet historique, le tout à une échelle humaine, observe Etienne Malher. Cela fait 20 ans que j’habite entre Nancy et Besançon, où je viens toujours avec autant de plaisir. Et ça sera encore plus vrai quand le réaménagement de l’entrée nord sera achevé (sourire). »