La santé, ça se cuisine

De toutes les actions menées par la Direction Hygiène Santé de Besançon, celle de la cuisine dite éducative est sans conteste la plus ludique et la plus gourmande. Le principe est simple : des ateliers pour apprendre à bien manger.


Et savoir se nourrir correctement, ça doit commencer dès le plus jeune âge. Connaître les fruits et légumes, leur saisonnalité, savoir accommoder les produits frais, comprendre et pratiquer l’équilibre alimentaire, découvrir la sensation gustative y compris des saveurs d’ailleurs (avec les étudiants d’Erasmus Network), et même se sensibiliser au gaspillage, tout cela s’acquiert dans la bonne humeur au sein des ateliers baptisés De la fourche à la fourchette, la santé en cuisinant. « Ces ateliers ont été mis en place en 2017, testés tout d’abord pendant 2 ans à Palente avec la MJC, auprès d’élèves de CM1/CM2, de jeunes apprentis en formation à l’École de la Production de Besançon, mais aussi de seniors bénéficiaires du CCAS », explique Yveline Thouvenot, diététicienne nutritionniste.


« Depuis 2019, nous les proposons à des classes des écoles Jean Macé à Clairs-Soleils, Champagne à Planoise, enfin Edouard Herriot à Palente. Pour cuisiner dans de bonnes conditions, nous sommes accueillis dans les locaux de la MJC de Palente et à la Maison des familles de l’association Semons l’espoir près du CHRU Minjoz. Ces ateliers complètent d’autres interventions que le service Promotion et Prévention de la Santé effectue en milieu scolaire, extrascolaire, périscolaire, et dans le cadre des « Ateliers Santé Ville » ouverts dès 2008 par la municipalité dans les quartiers prioritaires, précise Jérôme Dormoy, directeur adjoint de la DHS. Pour les CE1/CE2, c’est depuis 2005 que nous les sensibilisons à la qualité de leur alimentation à travers 5 modules nutritionnels pédagogiques, pratiques et ludiques. Durant 5 semaines, ils participent à une séance hebdomadaire d’1 h 30, avec la complicité de leur enseignant, et ce n’est rien de dire qu’ils adorent ça ! Devenir très tôt acteur de sa santé, c’est tout l’objectif de ces parcours éducatifs. »


Une Ville engagée pour la santé

Gilles Spicher, adjoint au maire en charge de la Santé et de la Prévention des risques.

La Ville de Besançon a été l’une des toutes premières en France à s’engager pour le « bien manger » en signant la Charte du Programme national nutrition santé à sa création en 2004. L’alimentation est l’un des enjeux majeurs de la santé publique. À ce titre, de nombreuses actions et missions sont menées auprès de différents publics, la jeunesse, les aînés et les personnes démunies en particulier, grâce notamment à la Direction Hygiène Santé de la municipalité et de ses partenaires.



Le PNNS, la santé par le sport aussi !

Le 4e Programme national nutrition santé (PNNS) a été lancé en 2020 pour 5 ans. Il offre un socle de travail à tous les acteurs concernés par les questions de santé publique (communes, collectivités, entreprises, institutions, associations…). Depuis plusieurs années, la charte « ville active du PNNS » intègre une nouvelle dimension : la santé par l’activité physique.