TEMIS Santé, un concentré d’innovation médicale

La technopole, implantée aux Hauts du Chazal, structure l’écosystème du biomédical bisontin pour innover dans les thérapies de demain. Le centre Bio Innovation (voir encadré) en sera le guichet d’entrée pour faciliter la conduite de projets innovants et les accélérer, en vue d’atteindre le marché.

L’objectif premier de la technopole TEMIS Santé est de rapprocher les mondes académiques, scientifiques et économiques. Grâce à une proximité immédiate entre le CHU Minjoz, l’UFR Santé, l’Etablissement Français du Sang et des entreprises, elle vise ainsi à faire émerger les thérapies qui bénéficieront aux patients dans un avenir proche.

Un institut de formation des professions de santé ouvrira en 2023

« Aux côtés des laboratoires de recherche, TEMIS Santé accueille une quarantaine d’entreprises innovantes dans les secteurs du biomédical, des biotechnologies et des biothérapies, explique Bruno Favier, Directeur de la technopole. Elles emploient près de 1 100 personnes. De nouvelles entreprises les rejoindront prochainement pour développer des solutions autour du traitement du sang, de la thérapie cellulaire et des vaccins thérapeutiques. En 2023, l’Institut de formation des professions de santé s’implantera aussi sur le site. Il accueillera 1 000 apprenants sur 7 500 m2. » En suscitant ainsi la rencontre entre la recherche, les entreprises et la formation, TEMIS Santé résume parfaitement ce qui fait la force de l’écosystème bisontin de l’innovation médicale.


Bio Innovation : 4 000 m2 pour intensifier les échanges entre médecine et ingénierie

Le bâtiment Bio-innovation sera opérationnel dans les semaines à venir

Alors que TEMIS Santé témoigne du positionnement affirmé de Besançon dans le secteur du biomédical, la technopole des Hauts du Chazal prendra une nouvelle dimension, début 2021, avec l’ouverture du Centre de développement Bio Innovation. « Avec 4 000 m2, le site sera un lieu où chercheurs, étudiants, praticiens et entreprises en médecine ou en ingénierie pourront échanger autour de leurs besoins et solutions, évoque Bruno Favier, Directeur de la technopole. L’intensification de ces liens vise à accélérer toujours plus l’émergence de nouveaux projets thérapeutiques. »

Un bâtiment fédérateur

Formidable outil de travail, Bio Innovation jouera aussi un rôle d’animation du réseau biomédical. « Avec une gouvernance qui associe le CHU, l’EFS, le Pôle des Microtechniques, l’Université, le Grand Besançon et TEMIS, le lieu vise à favoriser les transferts de connaissances et de compétences, souligne Bruno Favier. Par exemple, un vaste rez-de-chaussée sera consacré au coworking, à l’organisation de séminaires et à un show-room pour la présentation de nouvelles solutions. » Nul doute que les expositions devraient s’y succéder…

Plus d’informations sur le site internet de la Technopole TEMIS

Retrouvez l’interview de Bruno Favier pour l’agence économique régionale de Bourgogne Franche-Comté