L’alimentation, clé de voûte de la santé

Remettre l’alimentation au cœur de nos priorités : c’est tout l’enjeu du Projet alimentaire territorial (PAT) du Grand Besançon récemment labellisé par le ministère de l’Agriculture.

Et pour vous initier aux bienfaits du « manger local », nous vous proposons toute une série d’ateliers : cuisine, compostage, alimentation durable, du goût, des bars à soupe… Ce programme a été présenté le 30 septembre dernier à la Maison du Mieux Vivre à Serre-les-Sapins. « Nous voulons tendre vers une alimentation saine, durable, accessible au plus grand nombre, d’une part, présentait à cette occasion Françoise Presse, Conseillère communautaire déléguée en charge de l’agriculture et de l’alimentation, et renforcer l’approvisionnement local ».

D’autres enjeux

Pour y parvenir, 14 signataires s’engagent dans une charte aux côtés de Grand Besançon Métropole. Car au-delà de l’alimentation il y a de nombreux autres enjeux : « Si la qualité nutritionnelle et la sécurité sanitaire pour tous sont primordiales, elles induisent d’autres volets sociaux, économiques et écologiques essentiels tels que l’essor de la filière agricole locale, l’aménagement équilibré du territoire, le développement du vivier d’emplois, et la transition énergétique et écologique ».

Et si on mettait la main au PAT ?

Dates et inscriptions aux ateliers sur le site internet du Grand Besançon

Retrouvez notre article sur la pépinière Graines des maraichers, faisant aussi partie du Projet Alimentaire Territorial.