COVID – 19 : Les recherches scientifiques vont bon train au CHU

La crise sanitaire sans précédent a conduit à la mobilisation massive des personnels soignants pour la prise en charge des patients à travers le monde. Elle a aussi fait émerger de nouveaux enjeux auxquels de nombreuses équipes de recherche ont tenté de répondre. A Besançon, plus d’une dizaine de projets de recherche ont été développés par les équipes du CHU.

Depuis maintenant plus d’un an, l’épidémie du COVID-19 pose de nouvelles interrogations à la communauté scientifique. Symptômes émergents, traitements, séquelles… font l’objet de nombreux projets de recherche moteurs des avancées médicales qui ont permis de sauver de nombreuses vies.

Au CHU de Besançon, les travaux menés par les équipes des Professeurs Delabrousse, Meneveau et Aubry ont mis en lumière la présence récurrente d’embolie pulmonaire chez les patients atteints. Ces recherches ont acté des avancées considérables concernant le diagnostic et le traitement préventif à mettre en place pour éviter l’atteinte pulmonaire.

Les équipes du Docteur Mottet se sont quant à elles intéressées aux risques de transmission du virus de la mère à l’enfant pendant la grossesse et l’accouchement avec l’étude TRANSCOVID.

Le CHU participe aussi à un essai clinique européen qui teste des traitements sur les patients atteints de formes sévères. Une façon complémentaire de lutter au long cours contre ce virus.

Ecoutez le Docteur Frédéric Claudé présenter les premières conclusions du projet COV-RECUP avec la série « profession chercheur » réalisée par le CHU. Cette étude porte sur les séquelles respiratoires chez les patients ayant développé des formes sévères du coronavirus.