Pressequip, des masques sanitaires made in Grand Besançon Métropole

Spécialiste en maintenance industrielle à Dannemarie-sur-Crète, la société Pressequip s’est mise à la fabrication de masques chirurgicaux pour les marchés publics et privés.

Voilà typiquement un modèle d’entreprise fauchée par la crise du covid et qui réagit au quart de tour. Dès le premier confinement, notre activité de sous-traitance pour l’industrie, automobile notamment, a été stoppée net, se souvient Cyril Berthier, dirigeant. Coup dur mais rebond quasi immédiat. Le contexte de pénurie de masques nous a décidés à concevoir nous-mêmes de nouvelles machines pour la confection de masques sanitaires.


Haute technicité

En août, nos premiers masques 3 plis sont sortis, commercialisés par AFD Manufacture. En septembre, nous avons mis au point un process plus rapide. De quoi fournir davantage et dans des délais plus courts. Cette diversification de notre activité est un combat de chaque jour pour améliorer et adapter sans cesse la technicité nécessaire, pour garantir aussi des prix attractifs, même s’ils sont un peu plus élevés que ceux de produits fabriqués à l’étranger (dont on n’est pas toujours assurés de la qualité).


A la conquête des marchés

Le SDIS 25 a passé commande de 275.000 masques. Une première grande conquête pour Pressequip qui se bat aujourd’hui pour prendre toute sa place sur les marchés, ceux de l’univers médical (hôpitaux, cliniques, cabinets…), des administrations et collectivités, des transports en commun (bus, trains, avions). Avec un nouvel argument-clé, la production de masques FFP2. A l’heure des relocalisations, des valeurs de la fabrication française, des circuits courts, nul doute que Pressequip ne devienne un partenaire local et national de premier plan dans la lutte contre le coronavirus.

Retrouvez Pressequip sur son site internet