Accrochez-vous aux « Lianes »

Si vous ne connaissez pas encore les « Lianes » du réseau Ginko, sachez qu’il s’agit de lignes de bus dites « à niveau élevé de service », mises en place par Grand Besançon Métropole en septembre 2018.

Elles desservent les quartiers les plus denses, le centre ville et les équipements bisontins majeurs. Pour en comprendre l’intérêt, il suffit de se référer à l’enquête de notoriété* réalisée quelques mois seulement après leur lancement. 

Mieux identifier pour mieux encourager

Afin d’amplifier la visibilité et l’usage des Lianes, notamment là où le potentiel de fréquentation ne semble pas atteint, Keolis Besançon Mobilités, l’exploitant, déploie une opération de communication visuelle : les bus articulés et les arrêts situés sur les corridors des Lianes sont « habillés » pour valoriser les attributs des Lianes : grande fréquence de passage, temps de parcours efficace…

En complément, début 2021, des offres d’essai seront proposées aux Bisontins résidant à proximité de Lianes pour les inviter à découvrir le réseau Ginko et à faire évoluer durablement leurs habitudes de déplacement. Conquérir de nouveaux clients (automobilistes, cyclistes, piétons) et les fidéliser, c’est l’enjeu. Et s’il n’y a pas encore de Liane périurbaine, une communication similaire existe aussi sur certaines lignes hors Besançon, sur la ligne 61 par exemple (stickers sur les abribus à Serre-les-Sapins…).


Enquête de notoriété*

  • 85,8% des personnes interrogées ont identifié les LIANES pour leur fréquence élevée toute l’année
  • 51,7% pour leur desserte en soirée
  • 43.3% pour leur desserte le dimanche
  • 46.7% pour leur desserte de zones à fort potentiel

Les 4 Lianes du réseau Ginko

  • L3 (TCSP) Temis/Centre-Ville
  • L4 Châteaufarine/Pôle Orchamps
  • L5 Saint-Claude/Bregille
  • L6 Temis-Founottes/Pôle Orchamps

Fraudomètre


Comment limiter la fraude et inciter les resquilleurs à s’acquitter de leur ticket de voyage sur le réseau bus et tram de l’agglomération ?

Keolis Besançon Mobilité, exploitant du réseau GINKO, a imaginé une réponse : un outil expérimental, unique en France, le « fraudomètre », mis au point avec le concours technique et financier d’un cabinet en sciences comportementales, de la direction Innovation du groupe Keolis et de Grand Besançon Métropole.

L’idée est de comparer le nombre de tickets, recueilli par les valideurs, avec le nombre de personnes montées à bord, établi par une cellule de comptage. Cela permet de connaître en temps réel le nombre de voyageurs embarqués n’ayant pas validé leur ticket. Pour les encourager à se mettre en règle, des messages visuels et sonores seront diffusés à bord des véhicules. Dans un premier temps, l’étude pour le choix des messages étant encore en cours de finalisation, l’expérimentation sera lancée en début d’année 2021 sur les Lianes* 4 et 5.

* Lignes à niveau élevé de service