« De l’Idée au Projet » : créer son activité agricole, ça s’apprend !

Le retour à la terre ? Beaucoup en rêvent, d’autres concrétisent cette idée en devenant exploitants agricoles. Pour mener à bien un tel projet, ce n’est pas toujours simple de savoir par où commencer. Mais pas de panique ! Il existe des formations pour bien démarrer.

Parmi elles, « De l’Idée au Projet, créer son activité agricole », proposée par le réseau InPACT 39 et l’AFOCG 25. Cofinancé par le Grand Besançon et la Région, ce cursus de 10 jours accueille 12 stagiaires, une fois par an. La dernière promotion vient d’achever son parcours en février.

Bienvenue dans la marmite agricole

« Nous accueillons une majorité de personnes en reconversion professionnelle et la demande est forte, explique Oriane Guillou, Coordinatrice BFC chez Terre de liens : cette année, nous avons reçu 35 candidatures. La formation vise à aider les stagiaires à affiner leur projet et à les sensibiliser aux différents aspects du métier d’agriculteur. Nous les emmenons aussi à la rencontre des acteurs de la « marmite agricole », le surnom donné à leur futur secteur professionnel. A ce jour, plus de 40 projets passés par la formation ont été concrétisés ou le seront prochainement. »

Cerise sur le râteau ? L’accès à la formation est gratuit. La prochaine session est prévue en novembre 2021.

Plus d’infos au 06 95 53 83 21 ou 03 81 43 66 71. Retrouvez aussi Terre de liens Bourgogne Franche-Comté sur Facebook

L’alimentation locale en chiffres

  • 1,45 % des aliments consommés par les habitants de l’aire urbaine de Besançon proviennent de ce même territoire. A titre de comparaison, l’autonomie moyenne des agglomérations françaises est de 2,1 % (source : Cabinet Utopies).
  • 67 306 ha de surfaces agricoles sont nécessaires pour alimenter les Grand Bisontins. La métropole compte 16 679 ha de surfaces cultivées (source : PAT du Grand Besançon).
  • 33 % des sols du Grand Besançon sont des espaces agricoles (source : AUDAB).
  • Environ 10 % des exploitations du Grand Besançon sont labélisées Agriculture Biologique (AB), contre 7,3 % en Bourgogne-Franche-Comté (source : PAT du Grand Besançon).
  • Environ 23 % des exploitations du Grand Besançon pratiquent la vente en circuits courts (source : Chambre d’Agriculture).
  • 76 exploitants agricoles se sont installés dans le Grand Besançon, entre 2000 et 2018, 70 % en élevage bovin-lait et 30 % en production diversifiée (source : DRAAF).
  • Entre 2001 et 2017, le Grand Besançon a perdu 817 ha de surfaces agricoles, soit la capacité à nourrir 2 300 personnes. Bonne nouvelle : l’artificialisation des sols a ralenti, ces dernières années. Entre 2001 et 2010, 100 ha de surfaces ont été urbanisés par an, en moyenne. De 2010 à 2017, ce rythme a été réduit de moitié, passant à 54 ha/an (source : AUDAB).