Des formations agricoles locales d’excellence

Les 300 apprenants de l’Enil de Mamirolle sont sensibilisés aux impacts environnementaux de l’alimentation et près de 1000 élèves apprennent leur futur métier d’agriculteur au lycée Granvelle et au CFPPA de Chateaufarine.

ENIL : « Fabriquer des produits laitiers, c’est simple… le faire de façon durable, c’est plus compliqué. »

L’ENIL de Besançon-Mamirolle accueille, chaque année, près de 300 apprenants. « Nos cursus couvrent l’agroalimentaire, l’analyse de laboratoire et les métiers de l’eau, détaille Richard Revy, Directeur de l’Atelier Technologique. Nous avons donc de belles cartes en main pour sensibiliser nos élèves aux impacts environnementaux de l’alimentation. En effet, savoir fabriquer des produits laitiers, c’est simple. Mais le faire de façon durable, c’est plus compliqué. Nous avons des cours croisés entre étudiants en agroalimentaire et en gestion de l’eau pour que les uns comprennent que l’eau n’est pas inépuisable et que les autres cernent son rôle dans les process de fabrication. »

100 % bio en 2023

L’Atelier Technologique de l’ENIL, qui transforme 1,1 million de litres de lait par an, a également engagé sa conversion en bio. « Une partie de notre production est déjà bio et nous visons le 100 %, d’ici avril 2023, explique Richard Revy. Nous avons aussi une réflexion autour des contenants de nos produits et la mobilisation d’énergies renouvelables. Par ailleurs, nous menons des recherches autour du nettoyage enzymatique, afin de limiter le recours aux produits chimiques. Toutes ces démarches répondent aux attentes du public et de nos apprenants, de plus en plus sensibilisés aux questions environnementales. »

En direct du producteur (lycéen) au consommateur…

Chaque année, le Lycée Granvelle, à Dannemarie-sur-Crète, et le CFPPA de Besançon-Chateaufarine accueillent respectivement 500 élèves et 500 apprentis. Ceux-ci plongent notamment dans la réalité de leur futur métier, grâce à trois ateliers d’élevage (porc, bœuf, lait et escargot).

« Des produits issus de ces ateliers sont disponibles au magasin de la Ferme du lycée agricole de Besançon, situé 10 rue François Villon, explique Laurence Maire du Poset, Directrice d’exploitation. Nous proposons aussi des produits venant d’autres lycées agricoles de la région : miel de Vesoul, volailles de Fontaines (71), confitures et soupes de Dijon, etc. Cette offre est complétée par des producteurs locaux dont certains sont d’anciens élèves. »

Au rythme de l’animal

Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, de la viande issue des ateliers est au menu des cantines du Lycée et du CFPPA. « Dans le cadre du Programme alimentaire territorial du Grand Besançon, nous projetons de fournir d’autres restaurants scolaires locaux, annonce Laurence Maire du Poset. Globalement, les produits de terroir sont de plus en plus demandés. Le chiffre d’affaires du magasin a ainsi augmenté de 30 %, en 2020. L’idée est de nous développer, tout en travaillant au rythme de l’animal. » C’est aussi ça, l’esprit des circuits courts.