Gwendoline Matos, cap sur les JO !

Cette année, plusieurs échéances sont prévues pour le goalball, sport paralympique pour mal et non-voyants : championnat et Coupe de France, Championnat d’Europe et tournois internationaux.

Des rendez-vous impatiemment attendus par Gwendoline Matos, membre de l’équipe de France de la discipline et licenciée à l’Association sportive et culturelle des Salins de Bregille. Passée par le CRESDEV avant de décrocher un BEP Carrière sanitaire et sociale à Condé puis un Bac pro Service en milieu rural à la Maison familiale de Morre, elle occupe aujourd’hui la fonction d’agent de la plateforme téléphonique de la Mairie. Inscrite sur la liste ministérielle des sportifs collectifs de haut niveau, la jeune femme de 27 ans souffre d’une maladie génétique rétinienne qui ne l’empêche pas de s’investir à fond en club géré par Charlotte Vidalot, entraineure de l’équipe bisontine et entraineure adjointe de l’équipe de France féminine.

« Tous les mardis après-midi, je m’entraîne au gymnase des Orchamps, cours le midi avec mes collègues et m’adonne régulièrement à la préparation physique et mentale. Sans oublier les séances de musculation une fois par semaine avec Audrina Guitaud, une élève en STAPS. Participer aux jeux paralympiques de Paris en 2024 serait l’aboutissement de toutes ces années de travail, un rêve de sportif, une fierté de représenter les couleurs de mon pays ! » Et pour mieux faire connaitre cette discipline peu connue, qui se pratique sur un terrain équipé de repères tactiles avec un ballon contenant des grelots, Gwendoline Matos recherche des sponsors.

Découvrez le Goalball