L’école Jules Ferry montre l’exemple

100 % des bâtiments communaux sont désormais alimentés en électricité renouvelable, et Besançon continue d’agir pour le climat en développant les énergies renouvelable à l’école Jules Ferry.

Les élèves, enseignants et agents sont chauffés grâce à une chaufferie bois qui a remplacé l’une des deux chaudières gaz existantes, la deuxième étant conservée en appoint et secours. « Le choix du bois-énergie, c’est l’accès à un combustible économique, renouvelable et de proximité, précise Anne Vignot. L’économie en gaz réalisée équivaut à la consommation de 20 logements dans un bâtiment en chauffage collectif. »

Des travaux d’isolation seront également réalisés sur les huisseries et la toiture cet été. L’électricité qui fournit l’éclairage est pour moitié produite et consommée sur place par des panneaux photovoltaïques, le reste provenant d’une coopérative citoyenne et solidaire dont la production est issue très largement de l’Est de la France. « L’électricité solaire est une ressource propre et inépuisable, poursuit la Maire, et donc un moyen efficace pour lutter contre le réchauffement climatique ».