Cure de jouvence pour les fontaines

En début d’année c’est la fontaine de Chamars qui avait été remise en eau après presque 10 ans d’inactivité. C’est désormais la fontaine de l’hôtel de ville de Besançon qui est de retour.

Après plusieurs mois de travaux, le service eau et assainissement de Grand Besançon Métropole a pu remettre en eau la fontaine. Les travaux de restauration engagés par la Ville de Besançon ont rendu son aspect original au monument qui avait connu des modifications à la fin du XIXe siècle. Techniquement les travaux ont permis de créer une nouvelle vasque remplaçant l’ancienne, et d’installer un nouveau système hydrique. Des parements en pierre ainsi que les colonnes ont été consolidés et remis en état. Enfin, un ensemble sculpté composé d’une petite vasque sur piédestal surmontée d’un angelot a été installé.

Lutter contre les îlots de chaleur

Outre le côté esthétique, cette fontaine a surtout des vertus environnementales. L’évaporation de l’eau depuis les fontaines disséminées au cœur de la Boucle permet en effet de lutter contre les îlots de chaleur urbains. Cela contribue à la mise en place de parcours fraîcheur avec une continuité entre les espaces ombragés et les espaces rafraîchis par le Doubs ainsi que par les fontaines dont une partie sera à terme agrémentée d’un point « eau potable ».