La dernière manufacture de mouvements mécaniques

Philippe Vuillemin, Gérant de la manufacture horlogère Vuillemin

À Franois, la manufacture Vuillemin perpétue les savoir-faire de l’industrie horlogère française. Elle est la dernière en France dans son domaine : la fabrication de mouvements mécaniques d’horloges comtoises. Labellisée ‘’Entreprise du Patrimoine Vivant’’, elle double son activité par la création de modèles d’horloges contemporains.

Philippe Vuillemin, cette manufacture n’a pas été créée par vous-même. Comment en devenez-vous le dirigeant ?

J’étais grossiste en horlogerie dans le haut-Doubs : quand la Seramm a décidé de fermer boutique en 2010, 40 ans après sa création, j’ai trouvé impensable de laisser perdre ce savoir-faire et j’ai racheté l’entreprise. Nous sommes restés sur le site de Châtillon-le-Duc jusqu’en 2018. Depuis, notre nouvelle usine de Franois avec 370 m2 nous a permis d’ouvrir un show-room et récemment une boutique (avec des montres pour tous budgets et un service réparation) tout en proposant des visites de l’entreprise, une forme de tourisme très prisée.

La bonne vieille horloge comtoise fait-elle toujours recette ?

Hélas non, il a donc fallu que nous enrichissions notre gamme. Du mouvement « cage-fer » traditionnel et de la comtoise, nous avons créé des horloges contemporaines plus à l’aise dans les intérieurs d’aujourd’hui. Entièrement revisitées, murales ou de parquet avec des matériaux nobles et des finitions haut de gamme mais toujours dans le respect de l’art horloger comtois. En partageant notre expérience de fabrication avec des ébénistes, des designers ou même des artistes comme Paul Gonez, nous souhaitons proposer de véritables pièces d’art pour offrir une décoration d’intérieur réellement utile.

Est-ce que le circuit-court signifie quelque chose dans votre activité ?

Absolument, puisque nous sommes les seuls dans l’hexagone à fabriquer des mouvements en intégralité. Partant du laiton, de l’inox et de l’acier, la fabrication d’une horloge est avant tout une histoire de temps. Nous fabriquons la quasi-totalité des composants nécessaires à nos mouvements au sein de notre atelier mécanique. De la production des roues, de l’assemblage au contrôle qualité, nous maitrisons toutes les étapes qui composent la création d’une horloge. Des métiers les plus ‘’mécanos’’ (décolletage, presse, pliage…) aux plus ‘’intellos’’ (R&D et design), tout est manufacturé à Besançon.