Un territoire propice à l’entrepreneuriat et au bien vivre

Régulièrement en tête des palmarès des territoires où il fait bon vivre, étudier ou investir, le Grand Besançon multiplie les projets pour asseoir toujours plus son attractivité. Avec une nature omniprésente, notre territoire est aussi une destination prisée à l’heure où l’écotourisme fait des émules…

Excellence confortée dans le médical

Déjà en pointe dans le secteur du médical et du biomédical, le Grand Besançon a renforcé son écosystème dédié à la santé avec l’inauguration, en mars dernier, aux côtés des différents partenaires du projet comme l’Etablissement français du sang, la Région, l’Etat, Aktya, Sedia…, du Pôle de développement Bio Innovation, à TEMIS Santé (Hauts du Chazal). Avec ses 4 000 m2, ce site réunit les acteurs de la médecine et de l’ingénierie. L’objectif est de faciliter les échanges autour de projets, en vue d’accélérer l’émergence d’innovations dans les dispositifs médicaux, les biothérapies et les technologies de bioproduction. Toujours sur TEMIS Santé, le chantier de l’Institut de formation des professions de santé (IFPS) porté par la Région a commencé, en mars dernier, entre les rues Dolto et Paré. À partir de la rentrée 2023, le site accueillera 1 000 apprenants sur 7 200 m².

Du nouveau du côté de TEMIS Microtechniques

En décembre 2020, Grupo Antolin, leader mondial des systèmes d’éclairage pour l’automobile, a décidé d’implanter une usine sur TEMIS. Celle-ci accueillera en 2022 près de 500 salariés répartis sur divers sites dans le Grand Besançon. Cet investissement fixe durablement le Groupe Antolin sur notre territoire grâce à la forte mobilisation des acteurs publics comme la Région, la Caisse des dépôts et les opérateurs comme Aktya et Batifranc notamment aux côtés du Grand Besançon. Fin 2020, Cisteo, entreprise du biomédical établie à TEMIS, a déménagé dans ses nouveaux locaux de 1 300 m², situés à… TEMIS. Sophysa, un des leaders mondiaux dans la production de valves neurologiques, s’étend aussi pour passer de 5 700 à 8 500 m2, fin 2022. L’entreprise de 150 salariés pourrait alors doubler ses effectifs.

Destination Besançon

En cette période de Covid, les destinations de proximité – au plus près de la nature – ont connu un regain d’intérêt. En la matière, le Grand Besançon, qui avait déjà de solides atouts, continue à en piocher de nouveaux :

  • En décembre 2020, le Grand Besançon et l’Arc jurassien franco-suisse voyaient leur savoir-faire horloger inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Après la labellisation du réseau Vauban en 2008, c’est une nouvelle vitrine internationale pour notre territoire.
  • Avec ses paysages urbains et naturels, la Ville et le Grand Besançon accueillent de plus en plus de tournages de films et de séries.
  • Une nouvelle grande boucle VTT de 200 km, à travers 46 communes, est en cours de développement (ouverture prévue au printemps 2022). Deux nouvelles boucles pédestres ont été balisées à Devecey et Palise.
Le label UNESCO pour les savoir-faire en mécanique horlogère porte aussi sur la transmission. Un thème au cœur des 24h du temps au printemps dernier.

Accueillir de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises

L’attractivité opérationnelle se travaille également d’arrache-pied ! Le PLUI et le SCOT en cours de révision pour l’un et de création pour l’autre répondent à une double exigence, booster avec volontarisme un développement économique et démographique et promouvoir une urbanisation et un développement économique nouveaux répondant aux enjeux climatiques et de résilience.

  • La Base Nature des Lacs d’Osselle poursuit sa transformation avec le début de gros travaux d’aménagement, en septembre 2022.
  • L’été dernier, le Pass tourisme, qui ouvrait déjà l’accès à des sites incontournables et au réseau Ginko, a vu son offre élargie à la Base d’Osselle, au Frac et au Musée des maisons comtoises de Nancray. Ce dernier verra ses travaux de modernisation commencer en 2022. Devant s’achever l’année suivante, l’opération représente un investissement de 4M€.
  • Le site visiter.besancon.fr est régulièrement enrichi.
  • La marque territoriale « Besançon Boosteur de Bonheur », qui vise à dynamiser notre activité économique et touristique, monte en puissance.
  • Maintien de grands rendez-vous, comme Grandes Heures Nature ou Livres dans la Boucle avec des ajustements liés à la crise sanitaire..

A lire également sur le sujet

Add your description here…

Add your description here…

Add your description here…

Add your description here…

Add your description here…

Add your description here…

Add your description here…