Shows devant !

Outre les défis sportifs et les animations grand public, les shows sportifs et artistiques sont aussi la marque de fabrique du festival Grandes Heures Nature, depuis sa création. Les 25 et 26 juin, plusieurs rendez-vous en mettront ainsi plein les yeux et les oreilles au public. De quoi profiter notamment de l’ambiance du festival, à la nuit tombée…

Danse verticale sur le pont Canot

Les 25 et 26 juin, de bien mystérieuses créatures évolueront autour du pont Canot… Mêlant danse, escalade, acrobatie aérienne et musique expérimentale, deux femmes artistes – de la compagnie Anomalia – créeront un langage corporel unique, entre équilibre et déséquilibre, entre douceur et expressivité.

Le fait d’être soulevées de terre leur permet, en effet, de quitter le réel pour s’élever dans le rêve. Un rêve où le corps ouvre un dialogue avec l’architecture, donnant ainsi un regard nouveau sur des espaces que l’on croyait déjà connaître. Et, si l’envie vous prenait de ressentir pleinement les émotions de la danse verticale, des initiations seront proposées tout le weekend, du côté de Chamars (sur inscription).


Démonstration de highline : traverser le Doubs sur une bande de 2,5 cm

Comme son nom l’indique, la highline est une slackline tendue en hauteur. On se souvient que, en 2019, Pablo Signoret avait ainsi rejoint la Citadelle en partant du sommet de Bregille, sur une bande de 2,5 cm, suspendue à 185 m de haut. Cette année, des démonstrations seront proposées sur une highline tendue entre la tour bastionnée des Cordeliers et le quai Veil Picard. Au programme, des traversées mais aussi des démonstrations de sauvetage. Rappelons que des
initiations à la slackline sont proposées tout le week-end, à Chamars.

Une course mise en lumière sous les arbres de Chamars

Les 24 et 25 juin, à la nuit tombée, une partie du parc Chamars se couvrira d’une belle lumière iridescente. Iridescente ? « Imaginez les reflets sur les plumes d’un colvert, explique Robin Perrey, Directeur Technique d’Ex Lumina, collectif d’art visuel bisontin, à l’origine de cette création. Suspendue au-dessus de la fontaine, une grande sculpture reflétera des effets lumineux sur la voûte arborée alentour. Du côté des arbres de l’allée des Cavaliers, la lumière se déploiera de façon spatialisée sur 200 m. » Une course à la vitesse de la lumière ?


Un « pas sage » à feux avec La Salamandre

Les disciplines outdoor peuvent se pratiquer sur terre, sur l’eau ou dans les airs. Il n’y manque que le feu… Qu’à cela ne tienne ! Depuis plus de 30 ans, les créations de La Salamandre mêlent, en effet, feu, art de rue, musique, danse, acrobatie, rituels anciens… Le 25 juin, à partir de 22 h, la compagnie bisontine proposera Pas Sage, un spectacle déambulatoire de 45 minutes dans le parc Chamars.

Écriture pyrotechnique

« C’est l’histoire d’une douzaine d’anges rebelles qui essayent d’éclairer le monde avec le feu qu’ils ont emmené avec eux, explique Thierry Kruchten, fondateur de La Salamandre. Dans la partie déambulatoire, nous croiserons le feu et la danse dans un corps-à-corps ludique avec le public. Avec nos complices de la compagnie Manda Light, nous proposons aussi une écriture pyrotechnique, tout au long du spectacle, notamment pour la seconde partie sur un espace scénique, aménagé sur les bords du Doubs. » Un spectacle tout feu, tout flamme – mais aussi en toute sécurité – qui devrait embraser les imaginaires et
donner à voir la ville sous une lumière nouvelle…


Participez au show VTT TRIAL !

Côté spectacle et sensation, Grandes Heures Nature accueillera à nouveau cette année un show de VTT Trial. Cette discipline spectaculaire fait frémir la foule en général.

Deux temps seront prévus. Un premier pour initier les enfants au franchissement d’obstacle le tout encadré par des professionnels. Cette découverte durera les 3 jours du festival. Enfin, un second temps sera consacré au show avec plusieurs pilotes de classe internationale qui viendront faire des figures devant le public le samedi soir de 19 h à 21 h.


3 questions à François Bousso, conseiller communautaire délégué en charge de l’écotourisme et des congrès

L’outdoor occupe une place centrale dans l’action du Grand Besançon, depuis plusieurs années. En quoi ces activités de pleine nature sont-elles pertinentes pour notre territoire ?

Les 68 communes du Grand Besançon se singularisent par une nature omniprésente. Cet écrin d’exception se conjugue aussi avec la présence de nombreux acteurs – associations et prestataires privés
– qui offrent un vaste panel d’activités sur terre, sur l’eau et dans les airs. Notre positionnement sur l’outdoor cherche à valoriser ces atouts qui constituent un formidable outil pour la promotion touristique
de notre territoire. N’oublions pas que ces atouts profitent, en premier lieu, aux habitants et aux sportifs, parmi lesquels nos ambassadeurs outdoor. Dans cet esprit, le festival outdoor Grandes Heures Nature
s’adresse autant aux amateurs qu’aux pratiquants confirmés.

Un festival dont les deux dernières éditions ont été contrariées par la pandémie…

En effet, après l’annulation de 2020 et une édition 2021 chahutée par les mesures sanitaires, on sent qu’il y a une attente très forte. Tout le monde veut sortir, se retrouver, prendre soin de son corps, relever des défis et profiter de l’instant présent. La programmation du festival est dans l’air du temps avec ses épreuves pour se dépasser, ses ateliers de découverte ou le village Sport-Santé qui présentera les bienfaits de l’activité physique pour être en forme. Et, si le parc Chamars constituera le coeur du festival, c’est bien tout le territoire du Grand Besançon qui battra au rythme de l’outdoor, notamment avec le Grand Tour VTT qui est « la » grande nouveauté pour l’édition 2022.

Cette nouvelle boucle fait aussi écho à l’écotourisme que développe le Grand Besançon…

Absolument, elle a été pensée en articulation avec l’offre d’hébergements à proximité du parcours. Cela fait écho à l’appli Grandes Heures Nature qui permet de préparer son séjour en présentant à la fois les activités outdoor et l’offre touristique de notre territoire. Rappelons que l’écotourisme met aussi l’accent sur la préservation des milieux visités. C’est pourquoi notre politique outdoor associe, entre autres, la Direction de la Biodiversité et des Espaces verts, ainsi que le Conservatoire Botanique National et la Ligue de Protection des Oiseaux. Plus globalement, de nombreux services de la Métropole et de la Ville sont associés à Grandes Heures Nature. Un travail d’équipe qui fait écho à l’effort collectif des participants à
certains défis, comme l’Ekiden ou le Raid X’Périences…


Le dossier

Partie 1

Un début d’été Grandes Heures Nature

Add your description here…

Partie 2

Trail, VTT, kayak, raid nature… Quatre grands défis sportifs à relever !

Add your description here…

Partie 3

Trois jours de fête au village d’animations grand public

Add your description here…