Une aide pour les agriculteurs qui protègent l’environnement

L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (AERMC) a lancé une « Expérimentation de Paiements pour Services Environnementaux – PSE » à destination des agriculteurs.

3,4 M€ ont été mobilisés par l’AERMC pour ce dispositif qui rémunérera des agriculteurs engagés dans une démarche volontariste afin d’améliorer la qualité de l’eau potable sur les principales zones de captage d’eau du Grand Besançon (Saint-Vit, Vallée de l’Ognon, Arcier…) et de reconquérir la qualité des cours d’eau et de la biodiversité. Sur un vaste territoire, de Fourg à Clerval en passant par Nancray et Valdahon, 28 agriculteurs se sont engagés dans ce projet dont la moitié exercent dans le Grand Besançon.

20km de haies et 220 arbres plantés

Depuis plusieurs années et à travers différents programmes, Grand Besançon Métropole a engagé un travail sur la maîtrise des pollutions des exploitations agricoles et d’adaptation au changement climatique. Ces rémunérations s’inscrivent dans ce cadre et serviront, par exemple, à créer et entretenir des infrastructures agro-écologiques telles que les haies, les bandes enherbées, les ripisylves, les zones humides ou les mares, et à développer des pratiques agronomiques vertueuses qui limitent l’utilisation d’engrais minéraux ou de pesticides. Ainsi, plus de 20 km de haies et 220 arbres isolés seront plantés dans les cinq ans.

Partenaires du projet

Ministère de la Transition Écologique, Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, Grand Besançon Métropole, Syndicat Intercommunal des Eaux du Val de l’Ognon, Chambre Interdépartementale d’Agriculture Doubs – Territoire de Belfort, Fédération Départementale des Chasseurs du Doubs.