Awa Sene, sage endurance

Exercice : sachant qu’Awa Sene a 28 ans, qu’elle pratique l’athlétisme depuis l’âge de 12 ans, qu’elle a choisi de se concentrer uniquement sur le 100 mètres haies depuis 2014, qu’elle a remporté 10 fois le titre de championne nationale, quelle distance lui reste-t-il à parcourir jusqu’aux JO de 2024 ? Peu importe, elle ira jusqu’au bout !

À l’exception de son sourire, rien ne déborde chez Awa : pas la moindre fierté ni orgueil qu’elle pourrait tirer de ses succès sportifs comme professionnels. En effet, en juin 2021, elle a décroché son diplôme en orthophonie, activité qu’elle exerce deux jours par semaine depuis octobre dernier. Le reste du temps, elle s’entraîne dans le cadre de son club, le Doubs Sud Athlétisme. Mais il n’a jamais été question de donner l’exclusivité au sport.

Ne faire que de l’athlétisme est trop prenant émotionnellement. Quand les performances ne sont pas là, on rumine beaucoup. En étant orthophoniste en parallèle de ma pratique sportive, j’ai trouvé un équilibre. Quand je ne suis pas satisfaite d’un côté, je le suis de l’autre et inversement. En plus, je travaille avec les enfants et j’ai une bonne relation avec eux. J’ai donc la chance d’avoir deux passions dans la vie, mon métier et le sport.

Chance ? Non, l’athlète est clairement allée la chercher, sans rage ni férocité, mais avec force et sagesse.