Graines de maraîchers : les jeunes pousses du bio

Vers une alimentation toujours plus locale et durable… En moyenne, nos aliments parcourent 3 000 km avant d’atterrir dans nos assiettes. Une distance qui impacte fortement l’environnement et sur laquelle il n’est pas aisé de s’assurer de la qualité des produits. Face à de tels enjeux, le Projet alimentaire territorial (PAT) de l’agglomération bisontine vise à favoriser une alimentation faite de produits locaux, sains, respectueux de l’environnement et accessibles à tous. Signé en 2020 par 14 partenaires, il a obtenu, en août dernier, le label du Ministère de l’agriculture… et de l’alimentation.

Le PAT vient affirmer et élargir la démarche du Grand Besançon, initiée par plus de dix ans de politique en faveur de l’agriculture périurbaine. Pour cela, notre territoire dispose de solides atouts : formations de pointe, soutien aux porteurs de projet, points de vente en circuits courts, animations en direction des habitants…

Tour d’horizon de l’action de la Métropole pour l’essor d’une alimentation durable, qui fait autant de bien à nos papilles, à notre santé qu’à la planète à travers notre dossier !


Dans le Grand Besançon, la demande de légumes locaux en vente directe est supérieure à l’offre. L’installation de maraîchers est donc un enjeu majeur, face auquel le Grand Besançon apporte une réponse, à travers la pépinière Graines de maraîchers, ouverte à Chalezeule, en 2014.

Le site accueille des cultivateurs qui peuvent tester, pendant trois ans, leur projet de maraîchage en agriculture biologique. Actuellement, ils sont cinq, deux binômes et un « solo », à bénéficier de la mise à disposition de terrains, de serres, de matériels… Ils sont aussi accompagnés sur les aspects techniques ou administratifs. Et la formule fonctionne : parmi les cinq maraîchers déjà passés par la pépinière, trois se sont installés à leur compte. L’un est à Grosbois, les deux autres cultivent des serres et des terrains mis à disposition par la Ville de Besançon, aux Vaîtes. Un quatrième développe un projet de ferme fruitière dans le Jura.

Concernant les actuels maraîchers de la pépinière, le binôme « Gaëtan et Louis » a des pistes d’installation dans le Grand Besançon. Raphaël, le « maraîcher solo », loue déjà des serres à la commune de Montfaucon. « Ça se passe bien et avec la commune, on espère pérenniser notre partenariat, explique-t-il. A terme, il s’agirait notamment de trouver des terrains pour pouvoir développer mon activité. »

20 tonnes de légumes par an

Loin de se reposer sur ses lauriers, Graines de maraîchers mène aussi des expérimentations culturales. « Depuis 2019, des essais sont réalisés autour des lentilles bio, en partenariat avec la Chambre d’agriculture et Les Jardins de Cocagne, évoque Cécile Piganiol, Chargée de mission au Grand Besançon. L’essai a été concluant et la Chambre d’agriculture teste, depuis l’an passé, la culture de pois chiches et de pois cassés. La thématique de ces légumineuses est aussi travaillée avec des agriculteurs du Grand Besançon. Consommer plus de protéines végétales est une des recommandations alimentaires nationales en faveur de la santé et le développement de cette filière constitue une opportunité de diversification pour l’agriculture locale. »

La pépinière en chiffres

  • 35 variétés de légumes produites en bio
  • 6 ha de terrains pour la pépinière et 10 ha pour Les Jardins de Cocagne
  • 3 000 m2 de tunnels
  • 150 m2 de serres
  • 729 000 € d’investissement initial par le Grand Besançon

Loin de se reposer sur ses lauriers, Graines de maraîchers mène aussi des expérimentations culturales. « Depuis 2019, des essais sont réalisés autour des lentilles bio, en partenariat avec la Chambre d’agriculture et Les Jardins de Cocagne, évoque Cécile Piganiol, Chargée de mission au Grand Besançon. L’essai a été concluant et la Chambre d’agriculture teste, depuis l’an passé, la culture de pois chiches et de pois cassés. La thématique de ces légumineuses est aussi travaillée avec des agriculteurs du Grand Besançon. Consommer plus de protéines végétales est une des recommandations alimentaires nationales en faveur de la santé et le développement de cette filière constitue une opportunité de diversification pour l’agriculture locale. »

Un magasin

Ouvert le vendredi de 10 h à 19 h avec possibilité de précommande en ligne (www.cocagneboutique.org), il est tenu par les maraîchers et les Jardins de Cocagne. On y trouve des légumes de saison produits sur place ainsi que des produits bio locaux (fruits et jus de fruits, pain, bière, farines, tisanes…).

Une adresse

Graines de maraîchers, 3, chemin de la Combe Balland à Chalezeule.